Saint Paul de Vence 2020 - Christophe ISSAGARRE Ancien Conseiller municipal Chef d'entreprise Candidat aux élections municipales
                          Saint Paul de Vence 2020 - Christophe ISSAGARRE                                                                                                                                                       Ancien Conseiller municipal  Chef d'entreprise                                                     Candidat aux élections municipales 

Mercredi 6 avril 2017

 

 

 

En tant que Parent d’élèves, je suis solidaire pour garder ce professeur que mon fils Stanislas a eu, et qui est très bien.

Samedi 1 avril 2017

Très belle inauguration du premier festival du cinéma Roumain hier à Villeneuve Loubet en présence de Messieurs le Consul Honoraire de Roumanie à Nice, Stéfan de FAY, Luca NICULESCU Ambassadeur de Roumanie en France, Président d'honneur du Festival du cinéma roumain, Lionnel LUCA Député de la Nation et Maire de Villeneuve Loubet, Michel ROSSI Maire de Roquefort et Conseiller Départemental et de Mme Marie BENASSAYAG Conseillère Départemental et 1er Adjointe... à Villeneuve Loubet.

Jeudi 23 mars 2017

L’office de tourisme accueillait l’exposition des artistes Silvia Bertini et Kim Cao. Etrangement le verre de l’amitié a eu lieu à l’espace Verdet qui ne me semble toujours pas être aux normes pour recevoir du public…
J’étais accompagné d’une amie artiste qui demanda à Mme Silvia Bertini pourquoi avait – elle exposé aussi peu d’œuvres ? Elle lui répondit qu’elle avait été prévenue seulement un mois avant l’exposition et par conséquent elle n’avait pas eu le temps d’en préparer plus.
Il est regrettable de ne pas prendre en considération les contraintes des artistes…

Mercredi 22 mars 2017

 

 

 

 

 

 

 

 

Je suis de tout cœur avec nos amis anglais dans ces moments pénibles et injustes de la vie ...

Commission du CCAS du 21 mars 2017

A l’ordre du jour, les comptes administratif et de gestion 2016 qui furent adoptés à l’unanimité des 15 membres présents. Seul 2 élus étaient absents Mme Charensol et M. Staccini.
Les excédents de 101 000 € seront affectés au budget prévisionnel de 2017. Un dossier permettant la mise à disposition d’une voiture gratuite avec de la publicité a été déposé. Pour l’instant aucun retour…
Le CCAS compte à ce jour 52 bénéficiaires sur la commune qui sont pris en charge par les 10 aides.
Mme Tramois a demandé à quoi correspondait la subvention de 4000 € attribuée au Club de l’Amitié saint pauloise …

Réunion de quartier N°5 du 18 mars 2017                                                    Route des Serres, Chemin du Cercle, Rome .

Pour répondre aux riverains plus nombreux que d’ordinaire, M. Le chapelain était épaulé d’un tiers du conseil municipal et de 3 employés !
* Pour la durée des travaux sur la route des Serres, le seuil de tolérance semble avoir été dépassé… De plus, personne ne comprend la technique consistant à recasser la portion de route venant d’être rebouchée !
* La théorie du « bout » est le procédé employé par notre municipalité pour rénover nos routes. Les riverains n’y adhèrent pas car ils trouvent aberrant de faire un « bout » au début et un « bout » à la fin tout en laissant le reste dans un état catastrophique !
* M. Le chapelain nous annonce que le PLU sera revoté en mai, ce qui fait réagir la salle. Certaines personnes demandent des explications sur le nombre élevé de logements sociaux dans leur quartier. Une autre souhaiterait que la mairie paye une amende afin de préserver l’environnement pour lequel ils se sont installés à Saint Paul de Vence. Enfin, les voisins des logements sociaux en cour d’achèvement précisent qu’ils jurent dans le paysage de leur quartier !
Mais pouvait – on s’attendre à autre chose ? Penser que les promoteurs prendraient en considération l’environnement et la spécificité de Saint Paul est une hérésie ! Le but qu’ils recherchent n’est pas la création d’une œuvre d’art mais des bénéfices !
Les riverains ne comprennent toujours pas que la municipalité ne soit pas intervenue afin de minimiser les dégâts qui déprécient la valeur de leur bien. Ils n’admettent pas l’attitude de la mairie qui pourtant s’était montré horriblement tatillonne pour la demande de leur propre permis… Et ce n’est pas les réponses de M. Le chapelain « c’est la loi qui nous oblige, la commission urbanisme a accepté, il y a des logements sociaux ailleurs… » qui les rassureront. Pas besoin d’être un esthète pour comprendre que les « dégâts » sont déjà irréversibles pour notre commune… Et le pire est à venir !
* Un établissement de la route des Serres cristallisera incompréhension et mécontentement de la part de plusieurs riverains, notamment sur l’emplacement du panneau d’affichage du permis de construire qui fut installé à l’opposé du lieu des travaux…Le refus par les services de l’urbanisme de montrer les plans de la gigantesque construction est scandaleux !
3 des personnes se trouvaient dans la salle, et M. Le chapelain qui n’a pas peur du ridicule marqua son étonnement sur de tels faits et leur dit qu’il fallait soit lui écrire, soit venir le voir. La réponse des résidents fut éloquente. « M. Le chapelain, nous vous avons écrit en RAR et vous n’avez même pas daigné répondre ! Nous avons sollicité un rendez-vous que vous ne nous avez pas accordé ! » Après ces révélations, le directeur des services techniques viendra au secours de M. Le chapelain momentanément KO … en disant que tout a été fait dans les règles, et que la commission d’urbanisme a validé le dossier…
C’est probablement un abus de langage de sa part car je fais partie de la commission d’urbanisme et elle s’est terminée sans vote en contravention de l’article 9 du règlement intérieur du conseil municipal !
D’autre part, je tiens à préciser que je n’ai pas eu la possibilité d’étudier un seul des innombrables plans que ce dossier comprenait. Mes questions sont restées sans réponses, si ce n’est un laconique « tout est en règle »… Traiter un dossier comprenant plusieurs milliers de m² de construction en 5 minutes est tout de même surprenant…
* Faisant suite à ces diverses interventions, un riverain a demandé où était passé le responsable de l’urbanisme ? M. Le chapelain n’épiloguera pas sur ce sujet et dit qu’il y avait une remplaçante …
* Les problèmes récurrents concernant les haies qui dépassent et les poubelles sont évoqués. A ce sujet, Mme Guigonnet, conseillère municipale, prendra la parole non pas pour nous délivrer une brillante solution, mais pour se plaindre elle aussi des haies qui sont la cause de nombreuses rayures sur son camping-car ! Extraordinaire !
* Les problèmes de vitesses sont comme l’année dernière abordés, et comme toujours M. Le chapelain nous répondra que c’est du civisme. Le responsable de la police municipale nous montra alors des photos avec une solution pour la route des serres. A ma grande surprise, je m’aperçus que c’était la solution que j’avais soumise au directeur des services techniques en 2015 et qui est restée sans réponse à ce jour …
Contrairement à ce que dit cette municipalité, l’opposition est constructive et plus rapide qu’elle pour proposer des solutions aux problèmes des riverains.
Une nouvelle fois, et malgré le déplacement de nombreux sympathisants, la municipalité s’est faite brocarder...

Samedi 18 mars 2017

Très belle soirée au Bowling de Nice avec l'Association des quartiers de Saint Paul ...Voici les gagnants du concours...

Mardi 14 mars 2017

Lors du Mipim, j’étais au côté de mon ami Michel Forkasiewicz, Consul Honoraire de Pologne à Nice. Les prix remis aux villes Polonaises ont été décernés par le « Foreign Direct Investment ». J’ai eu plaisir à m’entretenir avec le Maire de la ville de Grodzisk Mazowiecki qui est situé à une vingtaine de kilomètres de Varsovie.

Commission Urbanisme du 10 mars 2017

Avant le début de la séance, M Burger demanda qu’un compte rendu soit effectué… Mieux vaut tard que jamais car cela fait 3 ans que je les réclame et pour toutes les commissions…
La responsable par intérim de l’urbanisme nous présenta la nouvelle responsable du service. Je demandais si cette mesure était temporaire ou définitive, mais elle me dit qu’elle ne pouvait pas répondre à cette question … Elle nous précisa que M. Le Maire arriverai...t en retard, car retenu pour une réunion à Cagnes sur Mer et que M. Camilla étant absent. M. Delord précisa que le Maire participait à la réunion à laquelle il avait été refoulé en octobre bien que représentant la municipalité !
Je demandais qui était le Président de séance. M. Burger prit la parole et d’un ton solennel nous précisa qu’étant le doyen la présidence lui revenait. Fier comme Artaban, il allait s’apprêter à présider cette séance quand l’arrivée de M. Le chapelain y mit fin sans apothéose !
M. Le chapelain nous présenta lui aussi la nouvelle responsable de l’urbanisme. Je réitérais ma question, à savoir si c’était un remplacement définitif ? M. Le chapelain répondit « On peut dire ça comme cela »… Comprenne … qui pourra !
Une réunion qui dura presque 2 heures pour seulement 14 dossiers dont 5 étaient incomplets, 1 souhaitait ne plus construire de piscine. Cette réunion fut retardée, par les nombreuses jacasseries inutiles entre Mesdames Hartmann et Collet, ce qui exaspéra fortement M. Le chapelain.
Un dossier dont le terrain était tellement petit que tout le monde ou «presque» se demanda comment pouvait – on faire une demande d’agrandissement sur cette parcelle. Précisons qu’aujourd’hui c’est le POS qui est applicable sur notre commune et non le PLU. Une erreur dont je n’étais plus habitué depuis plusieurs mois. De plus, le dossier avait déjà été vu par l’ABF et l’architecte conseil, le maire et les services de l’urbanisme en pré- réunion… Je me demande comment de telles anomalies peuvent passer entre les filets …
Enfin, les participants de cette réunion purent se « divertir » avec le dossier d’un voisin de M. Padellini. En effet, dire qu’il n’apprécie pas son voisin est un doux euphémisme. Tout y passa ! Le chemin d’accès, le bulldozer, les désaccords entre voisins, les demandes de géomètre …J’en passe des vertes et des pas mures ! Force est de constater que la magnanimité n’est pas la qualité première de M. Padellini.

Jeudi 9 mars 2017

Vernissage au cercle des artistes de Saint Paul de Vence.
Une belle exposition des oeuvres de Martine Wehrel ou prendre son pied n'est pas un vain mot.

Conseil municipal du 6 mars 2017

«  L’expérience est une lanterne que l’on porte sur le dos et qui n’éclaire jamais que le chemin parcouru »…Confucius.

Pour ce conseil municipal seul 2 conseillers étaient absents. Les 2 employées de la comptabilité étaient présentes ainsi que la DGS. Le responsable de l’informatique s’était déplacé afin de nous remettre nos nouvelles cartes d’électeurs…  

J’ai voté contre le compte rendu du précédent conseil municipal car il ne transcrivait pas l’exactitude des débats.  

Depuis 2013, plusieurs lois protègent le consommateur en cas de fuite d’eaux (notamment la Loi Warsmann). Malheureusement à Saint Paul, la protection du consommateur et l’application de la Loi ne sont pas la priorité de nos élus… C’est pour cela qu’il aura fallu plus de 4 ans à notre municipalité pour s’en rendre compte et modifier certains points avec notre délégataire Véolia.

Ce même délégataire qui nous demande via une de ses filiales, d’installer des compteurs communicants. En commission des travaux, le cas a été évoqué et M. Le chapelain nous a fait part de ses conclusions très techniques : «  Etant donné que nous sommes inondés par les ondes…alors un peu plus ou un peu moins…c’est pareil ! ». Pour ma part, j’ai voté contre car j’estime qu’il est important d’appliquer les mesures de précautions.

Les points suivant concernaient la mise en place d’une convention avec la MSA dans le cadre de la petite enfance et la mise en concurrence pour la couverture complémentaire santé et prévoyance. J’ai voté pour ces 2 délibérations.

Concernant  le déploiement du Wifi public dans le village pour un montant de 2500 € HT annuel, j’ai voté contre pour les mêmes motifs déjà évoqués c’est-à-dire le principe de précaution… Notons que M. Roux et Mme Cauvin ont demandé des précisions pour connaître le nombre maximum de connexions simultanées. Ni M. Le chapelain, ni notre adjoint au numérique ne purent répondre. Cela démontre une nouvelle fois le peu de sérieux de cette municipalité toujours partante pour accroître les dépenses sans pour autant savoir à quoi elles correspondent réellement ! La réponse se fit entendre du public sans que le maire n’y trouve à redire. C’est la démocratie selon M. Le chapelain c’est-à-dire à géométrie variable ! Si c’est un proche, il peut parler ou brailler mais si c’est un citoyen lambda c’est interdit !

Puis, il nous exposa la situation de la commune, ce qui lui permit une nouvelle fois de se plaindre de la baisse de la dotation de l’Etat. Cette rengaine qui sera reprise en chœur par M. Padellini devient insupportable à écouter car c’est la même chose pour les 36 000 communes de France et de Navarre ! En fait, cette baisse est largement compensée par des subventions à l’investissement ce que M. Padellini n’a visiblement toujours pas compris…

Quand est-il réellement ?                                                                  Le gouvernement souhaite favoriser l’investissement des communes au détriment d’embauches démesurées de fonctionnaires. Visiblement, le manque de culture économique chez le conseiller Padellini est frappant, et l’interdit d’analyser correctement des notions élémentaires le faisant se gargariser longuement et lourdement sur un tableau qu’il lui eut été plus habile d’ignorer…

M. Le chapelain nous fait lecture des projets phares de cette municipalité c’est-à-dire le poste de police qui a augmenté de 150 000 € en 15 jours pour passer de 500 000 € à 650 000 € !

L’agrandissement du croisement Serres / Calada pour 170 000 € au lieu de 150 000 € annoncé là aussi 15 jours auparavant. Le « WC » de la courtine à 220 000 € ! La vidéo pour 300 000 € !

Pour la première fois en 3 ans un conseiller municipal s’est ému de l’énormité des sommes énoncées ! En effet, le conseiller Vado a demandé s’il pouvait voir des plans, des devis car dans un mois il devrait voter le budget… M. Le chapelain très surpris par cette demande qui habituellement provient exclusivement de moi essaya de noyer le poisson… M. Vado revient à la charge et le M. Le chapelain déplaça le problème en direction de son 1er adjoint Jean Pierre Camilla qui fit plusieurs mimiques en marmonnant «Oui, oui, on verra». Je fis part de mon étonnement sur les prix énoncés. M. Padellini n’attendait visiblement que cela pour me couper la parole en braillant, oubliant la citation de Cicéron «  Les orateurs élèvent la voix quand ils manquent d’arguments ». En effet, sa tirade sur les dépassements d’une construction était incompréhensible. M. Padellini, il ne suffit pas de se gonfler comme un coq et de se targuer d’être expérimenté pour que cela soit la réalité !                                                                                   Comment peut – on parler de dépassement alors que les travaux n’ont pas encore débuté ?

Avec des conseillers tellement généreux avec l’argent des saint paulois, nous devons nous attendre à de mauvaises surprises avec ce chantier …                                                                        Dans la foulée de sa tirade 2 personnes du public exaspérées lui demandèrent de se taire ! Cela créa des tensions entre ces personnes et M. Le chapelain qui reprit sa lecture très perturbé. Il bafouilla de nouveau ce qui entraina des rires dans le public. Il craqua et téléphona à la gendarmerie de vence pour préciser que le public était indiscipliné et de se tenir prêt pour une intervention !

15 minutes plus tard, 7 gendarmes débarquèrent devant le conseil municipal pour absolument rien ! Après 2 minutes, ils repartirent. Il est dommage qu’ils n’interviennent pas quand les riverains des fumerates entre autre les appellent…

Après cette intervention digne du Guignolo avec Belmondo, M. Le chapelain finit sa lecture puis nous fit voter pour le budget de l’eau, et de l’assainissement alors que nous ne devions pas le faire !                                                                                                   Par contre j’ai voté contre le DOB car je n’ai pas eu les documents demandés en commission des finances. Cette municipalité fait une obstruction systématique en ce qui concerne  les documents comptables… Il paraît que lorsque c’est flou…il y a un loup… A saint Paul, il doit y avoir au moins une meute !!!

Les 2 dernières délibérations concernaient la signature de convention pour la crèche. Trois conseillères lui demandèrent de les retirer de l’ordre du jour. Il précisa que les conventions se finissaient au 1er avril, et par conséquent si elles n’étaient pas signées ce soir, il y aurait une période sans psychologue ou psychomotricien à la crèche. Les conseillères insistèrent, et M. Le chapelain s’exécuta en retirant les 2 délibérations de l’ordre du jour sans motif officiel !

Un conseil municipal marqué par la pauvreté du débat d’orientation budgétaire laissant présager de nouvelles augmentations d’impôts…

 

 

Commission du SIJES du mardi 21 février 2017

  1. Cette réunion fit l’unanimité sur l’approbation du compte de gestion et du compte administratif pour 2016, où contrairement à la commission du SIIC, une liasse de documents avait été mise à notre disposition par la mairie de la colle sur loup.
    Le cas du financement des adhérents des clubs qui ne sont ni Collois ni Saint Paulois fut abordé. La réponse sera probablement énoncée dans la convention qui régira désormais nos 2 communes....
    De nouveau, le sujet du terrain des "légionnaires" fut évoqué par le maire de la Colle. M. Le chapelain fut ennuyé car le compromis de vente qu’il possédait n’était pas signé ! Cette réponse fit une nouvelle fois passer l’équipe Saint Pauloise pour des amateurs …
    Le maire de la colle stupéfait par cette réponse, dit qu’un document signé devrait se trouver chez un notaire… M. Le chapelain dit qu’il allait encore voir !
    J’étais ébahi par ces répliques et trouvais pitoyable la façon dont notre patrimoine était géré !

Réunion du quartier N° 4 Malvan le 18 février 2017

 

  1. Le désintérêt de la population pour ces réunions se confirme. Pour le quartier le plus peuplé de notre commune seulement 18 personnes s’étaient déplacées. A l’inverse, 12 représentants de la commune étaient présents ! A tel point que deux conseillers municipaux décidèrent d’aller garnir les bancs du public clairsemé !
    Les points évoqués par la faible assistance ont un air de déjà vu et sont les suivants :...
    • Vitesse top élevé, ce à quoi M. Le chapelain a répondu par le civisme…
    • Les feux quotidiens sans autorisations le demeureront car la police municipale n’a pas répondu à la question. Elle s’est cantonnée de préciser quand et pour quel usage les feux sont autorisés (le jour de la réunion, il y avait un feu proche de l’auditorium ce qui amusa les riverains …).
    • Concernant les voitures stationnées sur la voirie, la police municipale nous a informé qu’elle faisait une campagne d’information sur toute la commune avant de verbaliser…Je pense que la population doit être remarquablement informée sur ce sujet car cela fait 3 années que la police municipale nous raconte la même chose !
    • M. Le chapelain nous affirme qu’il a pris en compte le manque de passage pour les déchets verts. Il nous dit avoir écrit à la CASA et se sent de taille à écrire de nouveau si nécessaire ! Avec de telles résolutions, nous sommes soulagés …
    • Le terrain communal « dit Antoine » véritable verrue dans le paysage du Malvan aura un peu animé les débats. M. Le chapelain répondra par son habituel « je vous ai entendu » qui ne satisfera pas l’assistance qui précisera que le problème existait déjà « sous M. Buron » et qu’il continue d’empirer ! Le public a répondu qu’il était facile d’entendre mais qu’il fallait désormais agir !
    • Certaines odeurs dans le Malan proviendraient de la nouvelle station d’épuration de Vence… Les riverains souhaiteraient que des prélèvements soient effectués. M. Le chapelain est d’accord pour les faire…
    • Un riverain a demandé si le directeur de l’urbanisme était partant ou parti ? La réponse de M. Le chapelain fut « il n’est pas là ».
     
    Enfin le sujet qui aura une nouvelle fois cristallisé le mécontentement des riverains est le prix indécent de la facture d’eau ! Une impuissance flagrante de cette équipe municipale pour trouver la moindre solution.
    D’ailleurs je me demande à quoi servent les conseillers municipaux entourant M. Le chapelain qui ne disent jamais rien ? Peut-être, servent ils simplement de potiches…

 

Commission du SIIC du vendredi 17 février 2017

  1. Une réunion pour approuver les comptes de 2016 du syndicat dont la dissolution est effective depuis le 1er janvier 2017.
    Malgré le manque de documents mis à notre disposition par la municipalité Saint Pauloise l’approbation fut unanime.
    A noter qu’à ce jour la convention devant régir nos deux communes n’est toujours pas signée. La réunion qui dura à peine 15 mn fut clôturée après ce constat....
    Hors réunion, la situation du terrain des "Légionnaires" fut évoquée. Selon M. Le chapelain un compromis de vente aurait été signé avec un bailleur pour la création de logements sociaux. Le montant du terrain vendu serait de 1 100 000 €. Soit pour chacune des communes 550 000 €. La commune de Saint Paul se serait engagée à effectuer des travaux de VRD estimés à 450 000 €, soit plus de 80 % de notre part !
    J’ai de sérieux doutes sur la gestion de notre Patrimoine !

Commission Finance du 13 février 2017

Cette réunion attira la foule ! Pas moins de 12 conseillers et 3 employés étaient présents… Mesdames Hartmann (comme toujours) et Houzé étaient en retard…
M. Burger qui est dans le secret des Dieux demanda où en est l’audit concernant les effectifs du personnel. Cette demande n’avait pas été évoquée lors de la commission du Personnel. M. Camilla répondit que cela a été fait, mais qu’il était encore dans l’attente du rapport. J’aurais préféré qu’il nous donne le coût et les justificatifs d’un tel audit !
N’ayant pas comme M. Burger les faveurs de la majorité, j’ai attendu cette commission pour connaître certaines données chiffrées :
• Le projet Alcotra a déjà coûté 28 620 €…montant de l’aide pour constituer le dossier !
• L’achat de nouveaux photocopieurs est de 48 359 € !
• Le coût du préau de l’école serait de 29 530,80 € (il y a 10 jours, lors de la commission des travaux il coutait 25 000 € !) Il semblerait que dans cette municipalité, les chiffres changent au gré du vent et des commissions !
• 182 121 € investis dans la voirie… Je constate qu’une nouvelle fois, nous sommes loin des 300 000 € d’investissement annuel dans la voirie promis par M. Le chapelain.
• Le réaménagement de la dette permet d’économiser 18 000 € par an. Il aura fallu 2 ans et demi à notre brillante équipe pour le faire. Grâce à cette lenteur étonnante, la municipalité a perdu 36 000 € !
• Création d’un nouvel impôt par notre chère municipalité avec la FCTVA pour tout raccordement aux eaux usées…soit 30 € / m² de plancher en plus de la taxe d’aménagement !
• Suite à la dissolution des syndicats intercommunaux l’endettement de la commune va augmenter …

M. Le chapelain a profité de cette commission des finances pour resservir son argument habituel sur la baisse des dotations de l’état. Bien secondé par sa majorité, ils se sont lamentés sur cet état de fait.
Ce qu’ils ont omis de dire c’est que l’état compense par des subventions à l’investissement. En fait, l’Etat souhaite que les collectivités territoriales cessent d’embaucher plus que de raison et créent de l’activité par une hausse des investissements.
M. Le chapelain devrait s’activer à maîtriser les dépenses de la commune plutôt que de verser ses éternelles larmes de crocodiles car en réalité tous les maires de France et de Navarre sont soumis aux mêmes contraintes !

Rappelons que cette commission a pour objet la préparation du débat d’orientation budgétaire. Le visionnage fastidieux d’un diaporama ainsi que les 170 lignes budgétaires devraient nous permettre de participer à un DOB de qualité. Je pense que cela ne sera pas le cas car nous ne connaissons pas le contenu des lignes budgétaires !
Or si on veut réellement réduire les dépenses, il est impératif d’en connaître le contenu. C’est pour cela que j’ai demandé à pouvoir venir consulter les comptes, à leur convenance, afin de ne pas gêner le service concerné.
Messieurs Le chapelain et Staccini ont exigé que j’en fasse la demande par écrit, ce qui constitue un abus de pouvoir ! En effet, aucune disposition législative ou réglementaire ne prévoit d’obligation pour le demandeur de formuler sa demande par écrit. L’administration ne peut donc le contraindre à se plier aux formalités qu’elle mettrait en place. En conséquence, la demande peut être orale !
Quelques exemples de dépenses dont la boîte de Pandore ne s’est pas ouverte malgré mes demandes :
- Achats de prestations de services pour 30 000 €
- Contrat de prestations de services pour 33 000 €
- Entretiens et réparation bâtiments pour 52 500 €
- Entretien et réparation autres bâtiments pour 50 600 €
- Maintenance pour 107 700 €
- Fêtes et cérémonies pour 85 000 €
- Foire et exposition pour 15 200 €
- Catalogues et imprimés pour 33 500 €
- Réceptions pour 11 000 €
- Installation générales pour 19 400 €
- Matériel de bureau et informatique pour 55 300 €
- Constructions pour 62 900 €

J’ai malheureusement constaté une nouvelle fois l’absence totale d’intérêts pour le budget communal de la part des conseillers de la majorité. Aucune demande sur le montant de ces comptes ! L’utilisation des deniers de la commune est visiblement le cadet de leurs soucis ! Mes questions les dérangent et sont pour eux une perte de temps ! Avec une telle commission des finances, il est certain que le DOB lors du prochain conseil municipal, sera une nouvelle fois réduit à la portion congrue !

Commission Culture & Patrimoine du 14 février 2017

Etant donné que nous n’avions pas abordé l’ordre du jour dans la commission du 1er février, une seconde convocation nous a été envoyée. M. le chapelain arrivera 10 mn en retard, et Mme Gastaud qui était excusée fera l’effort d’y assister.

Le premier point concerne l’attribution de l’auditorium. La personne qui s’occupe désormais de la culture, en remplacement d’une employée malade, nous explique que selon le règlement intérieur, c’est la commission culture qui doit valider les demandes. Etant donné que nous n’avons pas eu de réunions Culture depuis le 2 février 2016, je me pose une question : Qui a validé les demandes pendant une année ? Une nouvelle fois un règlement intérieur est bafoué par cette municipalité !
La mise à disposition de l’auditorium est demandée dès 14h00 par une association. L’employée en charge de la culture propose que cela devienne la règle. Je suis tout à fait favorable à cette proposition à 2 conditions. La première étant que cette règle s’applique à l’ensemble des demandeurs ce qui n’est pas le cas actuellement. La seconde est que le plan Vigipirate Alerte Attentat nous le permette.
Or, lors du dernier spectacle que j’ai organisé à l’auditorium, la salle m’a été refusée à 16h00, par la responsable des affaires scolaires sous prétexte du plan Vigipirate ! Si c’est la loi, je l’accepte mais je souhaite qu’elle soit applicable à tous et pas seulement à quelques « couillons » dont je ferais partis !
M. Burger était contre la gratuité de la salle à certaines associations dites « caritative » alors qu’elles pratiqueraient selon lui « le chapeau ». Il précisa même qu’une avait les moyens de payer car il en avait été le président ! M. Le chapelain annonça que certaines associations avaient une convention pour l’utilisation de l’auditorium et qu’il ne savait pas s’il allait la reconduire…Là encore, la commission Culture n’a jamais donné son aval !

Un diaporama reprenant les coûts des manifestations de l’année passée avec celles de 2017 est visualisé. Un point nous est fait sur Art en Ciel dont le coût se serait finalement élevé à 16 684 €. Pour mémoire, lors de la commission du 2 février 2016, cette manifestation était annoncée gratuite, puis lors du conseil municipal de mars 2016 on apprenait que le coût serait de 6 900 € pour finalement être de 16 684 € …

Le projet de biennale revient à l’ordre du jour avec un coût de préparation budgétisé à 15 000 €. Plusieurs petites manifestations sont évoquées dont le pique-nique blanc, le printemps des poètes, des concerts, des lectures dont une qui avait été refusée est aujourd’hui acceptée dans la plus grande indifférence …
Pendant l’absence de M. Le chapelain, Mesdames Gastaud et Hartmannen en profitèrent pour essayer de réduire le coût des repas offerts lors du festival de musique de chambre. M. Le chapelain dès son retour mis fin à cette discussion car il était totalement opposé à toute diminution…

Le budget Culture évoqué est de 100 000 €… Je ne suis pas certain que toutes les dépenses réelles soient incluses dans ce budget. Pour le savoir, il faudrait avoir accès aux justificatifs comptables… mais la boîte de Pandore demeure fermée…
Cette seconde réunion dépassa également le temps imparti pour cause de discussions inutiles et futiles …

Conseil municipal du 31 janvier 2017

Pour les conseillers, ce premier conseil municipal de l’année n’incarna pas les 12 travaux d’Hercule ! En effet, l’ordre du jour n’était pas copieux …
Le compte rendu du précédent conseil municipal ne transcrivait pas l’exactitude de mes remarques, j’ai par conséquent voté contre. Tout comme le transfert à la CASA du PLU car il est impératif que la municipalité conserve la maitrise de son urbanisation.
M. Le chapelain nous apprend qu’une ...équivalence de classement concernant la taxe de séjour est créée. M. Camilla qui est habituellement « muet » a souhaité connaître la personne qui aurait le pouvoir d’attribuer cette équivalence. M. Le chapelain a répondu qu’il serait le seul à le détenir. Que le 1er adjoint ne soit pas informé sur une mesure qui influe sur un impôt local démontre une nouvelle fois l’absence de communication de cette municipalité. Que M. Le chapelain s’octroie le droit de modifier la taxe de séjour de chaque individu louant un bien sans l’aval d’une commission ne me parait pas être souhaitable.
La délibération suivante qui avait déjà été voté le 28 novembre revient à l’ordre du jour car il y a eu un oubli de 8 074 € HT dans la demande de subvention !
Le point suivant concerne l’office de tourisme. Pour mémoire, cette délibération avait fait l’objet d’une convocation au conseil municipal le 28 décembre qui aura été inutile puisque nous revotons 1 mois plus tard. La gestion de ce dossier est calamiteuse ! J’en ai profité pour réitérer la demande faite le mois précédent concernant les comptes de l’office de tourisme qui est restée sans réponse . . .
J’ai voté pour le nouveau régime indemnitaire des agents de la commune.
Enfin, j’ai voté contre la mise à disposition de l’assurance pour M. Le chapelain qui souhaite ester en justice contre moi. La dernière délibération qui était du même acabit a été retirée de l’ordre du jour…
Je communiquerai plus amplement sur ces derniers points le moment venu.

Commission Travaux du 3 Février 2017

8 élus et 5 employés pour cette réunion ! M. Chevalier arrivera avec 25mn de retard. Etrangement, cette réunion fut animée par le directeur adjoint des services techniques… M. Camilla nous faisant quant à lui lecture des travaux accomplis ou restant à faire.
Je déplore toujours ce déploiement inutile de personnel dans ces commissions ! En effet, si la présence du directeur des services techniques est nécessaire, les autres devraient vaquer à leurs occupations quotidiennes.

Travaux accomplis :
• les urinoirs sans eaux fonctionnent à peu près correctement et l’archivage a été installé. C’est la moindre des choses car cela fait 3 ans que ces sujets sont à l’ordre du jour des commissions travaux !
• Les travaux de la route des serres se finissent …
• Le nettoyage des containers à poubelles a été effectué après l’achat du karcher à 20 000 €…
• Le préau de la cour a été installé. Pour mémoire ce projet était à l’origine d’un montant de 200 000 € ! Cela représente 14,5 années de travail d’un « smicard ». J’avais été le seul à m’élever contre ce prix exorbitant recevant par la même, les railleries habituelles de certains conseillers très généreux avec l’argent des autres … Un second projet avait été évoqué à 51 000 €. Bien qu’il s’avère 4 fois inférieur au précédent j’étais toujours sceptique car pour moi ces travaux ne justifiaient pas un tel montant. Le coût aura été finalement de 25 000 € !

Travaux qui restent à faire :
• Le revêtement sera fait à la route des serres
• L’aménagement extérieur des bassins d’approvisionnement en eau de la commune devrait être fait cette année, par l’entreprise Micoud, pour un montant de 44 000 €.
• La protection des bassins devrait être faite au mieux pour 2018, ce qui est en contradiction avec les propos de M. Le chapelain lors de la réunion de quartier Nord du 21 janvier. Il nous avait précisé qu’ils seraient effectués cette année. Il est surnaturel que la protection des bassins ne soit toujours pas effective en 2017. Sur ce dossier, la municipalité est inconsciente !
• La création d’un poste de police municipal, d’une superficie de 120 m² sur 3 niveaux (sous – sol ; rdc ; étage) devrait débuter fin d’année. Ce projet est estimé à minima pour 500 000 € HT sans les aménagements ! Et encore, ce projet est revu à la baisse car la première estimation prévoyait une construction de 80 m² pour la même somme ! 11 000 € d’études géologiques ont déjà été engagés. La DGS, nous précise que les subventions demandées en 2016 n’ont pas été accordées mais qu’elles seront renouvelées en 2017. Avec ces prix démesurés toute subvention est la bienvenue …
• L’étude géologique concernant le socle du village a été faite et elle préconise des travaux pour un montant de 570 000 €. M. Camilla nous informe que pour l’instant, seul la récupération des eaux pluviales sera effectuée pour une somme de 170 000 € !
• L’élargissement du carrefour de la Calada avec la route des Serres devrait être lancé. M. Camilla nous précise qu’il est revu à la baisse car trop cher. Lors du conseil municipal du 1er août 2016, j’avais été le seul à m’élever contre le prix annoncé. J’avais demandé des précisions supplémentaires. Je les attends toujours ! Je suis donc satisfait que le 1er adjoint s’aperçoive 6 mois plus tard que le montant était trop élevé. Cependant M. Camilla devra m’expliquer sur ce qu’il se fonde pour déclarer qu’il y a eu une baisse. Le montant évoqué au conseil municipal ayant entrainé la demande de subvention était de 150 000 €. Le montant annoncé dans cette commission est de 170 000 €… Cela ressemble plutôt à une hausse, ne croyez-vous pas ?
• Dans le village il reste 86 000 € de travaux d’assainissement à faire car les collecteurs sont obsolètes aux rues de la Cassette, du Haut Four et de l’Allée. Selon le directeur adjoint des services techniques ces problèmes entrainent des recours des habitants...
• L’aménagement du rond-point Sainte Claire et du passage piétons du chemin du Pilon devraient être réalisés dans l’année… Ces dossiers datant de plus de 2 ans avancent lentement mais surement ! La gestion de ces aménagements me fait penser aux vers de Nicolas Boileau « Hâtez – vous lentement, et sans perdre courage, vingt fois sur le métier remettez votre ouvrage ».
• Notons également le retour en grâce du projet du wc de la Courtine pour 200000 € ! Un wc pour satisfaire les personnes venant aux quelques manifestations organisées à la Courtine. Dans une commune, il faut arbitrer et pour moitié moins que cet investissement ahurissant les travaux d’assainissement du village seraient effectués. Dans ce dossier la municipalité de Saint Paul devrait facilement gagner la palme très recherchée du « chiotte le plus cher de France » ! Le bureau d’étude a déjà été consulté pour seulement …17 000 € !
• Aménagement du carrefour Saint Roch…
• Un point peu réjouissant sur l’aménagement prévu par la loi pour les handicapés a été effectué. Il se résume a « rien n’a été fait en 2016 ». Plus grave encore, les services qui devaient établir un calendrier et répondre aux attentes de la conformité sont incapables de le faire ! Par conséquent, nous devons faire appel à un bureau d’études pour palier à l’incapacité de nos services ! Et cela pour la modeste somme de 36 000 € ! Les travaux n’ayant pas été effectués en 2016 devront obligatoirement être faits en 2017, sous peine de sanctions pécuniaires. Une nouvelle fois la DGS nous informe que les subventions demandées sont refusées !
Le programme de réfection de la voirie 2017 :
• Pour le chemin du cercle, un bout au nord, un bout au sud, un bout au milieu !!! L’orateur ne nous a pas expliqué la stratégie du choix des bouts …
• La fin du Malvan nord
• Chemin des Salettes avec un tronçon sur la commune de Vence !
• Je suis intervenu à 2 reprises sur le chemin des Fumerates afin d’avoir des précisions qui sont totalement en contradiction avec les affirmations de M. Le chapelain lors de la réunion du quartier Nord. En effet, les travaux ne se poursuivent plus en montant le chemin comme prévu, mais la prochaine tranche sera effectuée au bout du chemin ! Cela doit être une technique essayant de faire croire que les chemins sont en état : un peu au début, un peu à la fin… En ce qui concerne l’assainissement, les travaux prévus sont tout simplement supprimés ! Cela donna lieu à un désaccord notable entre le directeur des services techniques qui était pour l’installation de la canalisation des eaux usées (proposition défiant toute concurrence) et d’autre part M. Camilla et le directeur adjoint qui étaient viscéralement contre. Notons qu’en 3 ans, cette municipalité a rénovée 300m du chemin des Fumerates. A ce rythme endiablé nous devrons attendre 18 ans de plus pour qu’il soit totalement rénové ! Affaire à suivre . . .
• L’entretien des espaces verts de la commune sera définitivement effectué par nos services. Cependant, il faut encore embaucher 2 personnes !
• Eclairage public : Le directeur adjoint véritable chef d’orchestre de la réunion nous annonce, en toute simplicité, qu’il faut prévoir de budgétiser 50 000 € pendant 5 ans car les ampoules qu’ils ont prévu de changer ne s’adaptent pas avec l’ancien modèle d’amorceur électronique ! Il ne fallait rien changer alors ! Je ne sais pas qui a eu l’idée de génie d’investir 70 000 € pour changer des ampoules qui fonctionnaient !!! Et aujourd’hui on nous dit qu’il faut investir 250 000 € pour que nos ampoules fonctionnent ! C’est véritablement hallucinant … M. Le chapelain se plaint au directeur adjoint du délai d’intervention trop important de la société pour changer une ampoule. Ce dernier a répondu qu’il est parfait hormis peut-être en période de fête…Cela n’a pas convaincu M. Le chapelain qui lui a dit qu’il allait lui envoyer directement tous les saint paulois mécontents ! Pour la blague du jour, c’est Mme Houzé qui a obtenu la palme. Elle propose pour régler tous ces problèmes d’éteindre l’éclairage… ou de couper une ampoule sur deux ! Du grand n’importe quoi …
• L’entreprise Véolia souhaite implanter un réseau de compteur communiquant… et M. Le chapelain nous informe par la même que le compteur Linky n’est pas si grave que cela…car nous sommes noyés par les rayonnements !
• Enfin, les fenêtres qui devaient être remplacées à l’ancienne école Freinet tardent à l’être car les subventions demandées n’ont pas été accordées !
Cette réunion se termina sans aucun vote et sans aucun débat sur le bien-fondé des travaux choisis ou des achats à effectuer… Par instant, les chiffres stupéfiants annoncés pour des projets très discutables ou les solutions de certains conseillers me firent penser que j’étais le piégé d’une caméra cachée… Je fis des efforts importants pour demeurer concentré car c’est avec votre argent qu’ils prennent des décisions farfelues et inadaptées …

Samedi 11 février 2017

Tous les ans, je suis invité au repas des ainés en tant que membre de la commission du CCAS.
Cette année, je n’avais pas de place réservée d’élus, ce qui m’a permis de déjeuner et d’échanger avec les Saint Paulois.
Je remercie particulièrement le personnel de cantine pour la préparation du repas, Eulalio Francisco pour l’animation, et bien sûr Odile et Monique organisatrices de cet évènement....
J’ai trouvé les discours successifs, qui ne cherchaient qu’à flatter les membres de la municipalité, indécents.
Pour une fois, Il aurait été souhaitable de ne pas faire sa promotion et de laisser la vedette à nos anciens…

Commission urbanisme du 10 février 2017

Pour cette commission M. Le chapelain était absent et c’est donc Jean Pierre Camilla qui la présida. Il était accompagné par deux employés de l’urbanisme et 4 élus sur 13…
Le directeur de l’urbanisme était encore absent. La municipalité se refuse toujours de communiquer sur son cas laissant se propager diverses rumeurs.
Une réunion qui s’est déroulée dans une ambiance cordiale où 18 dossiers furent analysés en 1 heure…

Samedi 4 février 2017 / Réunion de quartier N°3 Est

M. Le chapelain était accompagné de Mme Hartmann et de M. Padellini. La DGS, les directeurs de la police municipale et des services techniques étaient également présents.
Nous pouvons constater le peu d’engouement suscité par ces réunions de quartiers. En effet, la plupart des personnes présentes étaient des proches de la municipalité.
La préoccupation majeure du public était l’augmentation exorbitante de la taxe d’assaini...ssement. Les autres problèmes abordés sont toujours :
• l’état lamentable des routes,
• la dangerosité de certains croisements comme les 4 chemins avec Léouve,
• le stationnement concernant les 32 nouveaux logements sociaux Route de Cagnes. Selon un riverain « cela va occasionner un vrai bordel ».
• Le « raccourci » qu’est devenu le chemin de Léouve et des collines pour éviter le Polygone.
• Le problème des poubelles qui restent dehors et débordent,
• le problème des canalisations d’eaux obsolètes qui n’a toujours pas été changées,
• Les voitures stationnées sur la route,
• Les arbres dangereux dont certains sont tombés sur la voirie lors de vents violents…
En fin de compte, et bien que se trouvant devant une assemblée amicale, le maire s’est trouvé acculé par une multitude de problèmes souvent identiques à ceux des années précédentes.
La maigre assistance n’aura pas été rassurée par les éternelles « je vous ai entendu », « je vais écrire, on va demander, on vous comprend … » de M. Le chapelain …

Commission communication du 6 février 2017.

Pour cette commission 8 élus et 3 employés étaient présents. Mme Gastaud arrivera 25 mn en retard…

Une fois par an, quelques idées sont émises au sein de cette commission....
Etant donné que je ne suis pas dans le secret des Dieux, je devrais attendre l’année prochaine pour connaître leur destinée. Je pense qu’il s’agit d’une absence caractérisée de communication !

Un résumé des mesures réalisées sans l’aval de la commission nous a été fait par M. Staccini :
• La mairie a changé son site web. C’est l'ancien président de l’association « indépendante » des parents d’élèves, qui l’a réalisé pour 7000€. Mme Hartmann souhaite quelques aménagements. M. Staccini a répondu de voir directement avec lui. D’ailleurs ils siégeaient ensemble dans cette association précédemment citée.
• Le bulletin municipal écho devrait se stabiliser à 48 pages pour un coût de 20000 € !
• Pose de 3 panneaux pour 8820 € devant l’école, au chemin du malvan, et au cercle.
Un résumé des projets qui devraient être réalisés :
• Mise en fonction de bornes wifi pour les touristes pour un montant de 2500€ annuel
• Organisation d’une réunion publique pour évoquer la mise en fonction prochaine de la fibre…
• Installation d’un panneau numérique pour 15000 € ! C’est le projet phare de notre délégué au numérique …
• Enfin, la rénovation des 11 panneaux existants qui permettraient un affichage libre… En effet, la loi stipule que les communes de moins de 2000 habitants doivent mettre à disposition des panneaux d’expression libre d’une superficie de 4 m² + 2m² par tranche de 2000 habitants, soit pour notre commune 6 m².

La réunion qui dura presque 2h fut entrecoupée de petites conversations personnelles sans intérêts, laissant comme orateur principal et presque unique M. Staccini qui s’auto félicita pour le travail accompli tellement de fois que j’en ai perdu le compte !

Jeudi 2 février 2017

J’ai représenté 6 propriétaires du chemin des Fumerates lors d’une réunion avec la police municipale afin de trouver les bonnes solutions concernant les arbres dangereux du chemin.
Cette réunion avec le brigadier présent fut constructive et aura permis de recenser le travail devant être fait par chacun.

Mercredi 1er février 2016...Commission Culture & Patrimoine

<< Nouv10 conseillers, 3 employés et un invité étaient présents pour cette commission qui ne s’était pas réunie depuis une année ! Mme Hartmann arriva avec plus de 20 mn de retard… mais nous sommes habitués à ses retards chroniques…
Cette réunion qui dura une heure de plus que prévu se termina à 17h25, sans que l’ordre du jour ne soit abordé !
Plus d’un tiers de la réunion fut consacré pour un projet de biennale d’Art Con...temporain qui serait le projet phare de cette mandature permettant ainsi de redorer le blason de Saint Paul de Vence. Pour une fois, je rejoints la DGS qui a exprimé des doutes sur sa faisabilité dans le temps et l’obtention de subventions … Je ne suis pas contre un évènement d’envergure que j’avais proposé dans mon programme de campagne, mais je suis choqué qu’une personne puisse présenter un projet aussi peu accompli dont le montant minimum s’élèverait à 150000€ ! Il faut réellement se trouver en terrain conquis pour que les seuls arguments soient des formules aussi triviales que « on va le faire » ou « il y a des personnes qui nous suivent » …
La commission a également retrouvé sa lucidité en ce qui concerne « le clos tantine » qui serait utilisé pour des artistes et non plus comme un entrepôt pour les services techniques ! Cela était également un point de mon programme …
Puis, nous avons abordé les arts plastiques à la Médiathèque ainsi que d’autres petites manifestations … Un point a été fait sur le café des lecteurs dont l’intérêt des saint paulois est inexistant. Mme Houzé nous précisa avoir assisté au dernier où elle a rencontré seulement 2 personnes. Néanmoins, elle s’est réjouie d’avoir bu un café …
Deux expositions seront faites à l’espace Verdet sous réserve de la mise aux normes. L’une des deux sera consacrée à l’artiste Tobiasse dont l’exposé nous fût présenté entre autre par sa fille et conseillère municipale Catherine Faust - Tobiasse. Je suis surpris d’apprendre que cette salle n’est pas aux normes car le premier conseil municipal du mandat de M. Le chapelain s’y est tenu en présence du public…
Il eut été intéressant de connaître le montant du budget réel de la culture en 2016 afin de le comparer avec les propositions de 2017. Malheureusement cela ne fut pas le cas.
Pour terminer, une petite anecdote amusante dans une réunion ennuyeuse qui démontre la méconnaissance des élus de notre commune : Mme Houzé demanda à ce que l’église soit chauffée… M. Le chapelain lui répondit qu’il ne pouvait pas le faire. Alors, Mme Houzé insista lourdement et M. Le chapelain lui précisa que s’il ne pouvait pas le faire c’est qu’il n’y avait pas de chauffage !elle image avec texte >>

Le mardi 27 janvier, il n' y avait pas de police municipale à l'ouverture des écoles...

Samedi 21 janvier 2017. Réunion N°2 du quartier Nord

M. Le chapelain était entouré de sa nouvelle majorité avec Mesdames Houzé, Hartmann, Collet et M. Burger ! La DGS et le directeur de la Police Municipale étaient présents.
Une vingtaine de personnes avaient fait l’effort d’assister à cette réunion. La majorité des participants était des proches de la municipalité, maris ou parents d’élus. 3 représentants de l’Association des Quartiers de Saint Paul s’étaient déplacés avec plusieurs demandes des riverains.

M. Le chapelain nous fit lecture des travaux prévus pour notre quartier :
- La toiture de la chapelle Saint Roch doit être refaite
- La montée de Saint Roch sera embellie
- Le chemin de la vieille bergerie sera goudronné avec un retournement
- Une impasse des gardettes – sînes sera goudronnée
- Les bassins d’eau seront enfin sécurisés !
- La tranche 3 des travaux dans les fumerates sera faite comme la tranche 4 pour le tout à l’égout.
C’est un véritable bonheur de connaître les futurs aménagements qui n’ont pas été énoncés et débattus dans la commission des travaux !

Le directeur de la police municipale nous annonça que le nombre de cambriolages dans notre quartier était seulement de 9 …ce qui ne rassura pas l’assistance…
Il indiqua que les chemins des Trious et Gardettes sont désormais à 19 tonnes au lieu de 15. Je considère que c’est une grave erreur d’augmenter le tonnage sur notre commune. Quand une municipalité dit ne pas avoir les budgets nécessaires pour entretenir nos routes, il faut faire l’inverse !
Pour des problèmes d’écobuages, il nous indiqua avoir effectué 50 interventions, le public resta perplexe … car il y a des feux tous les jours…

Puis le public fut enfin invité à poser ses questions… qui furent identiques à celles de l’année précédente, à savoir :
Demande d’entretien pour les chemins…M. Le chapelain compatit et nous précise qu’il va le signaler aux services techniques. Cette réponse n’est pas rassurante car il a déjà dû le faire l’année précédente et sans résultat…
Certains riverains se plaignent de la durée anormalement élevée pour le changement d’une ampoule de réverbère (2 mois !). De même, remettre la pendule de l’éclairage public à l’heure semble également être une mission d’une complexité importante… Cela étant, il est tellement plus original d’éclairer en journée et d’assombrir la nuit … Nous pouvons une nouvelle fois constater que la maitrise des dépenses n’est visiblement pas l’objectif de cette municipalité ! M. Le chapelain admet une défaillance de l’entreprise sous – traitante. Là encore, cela démontre que le choix des entreprises devrait être le résultat d’une concertation au sein d’une commission ce qui n’est jamais le cas.
Les arbres dangereux n’ont pas été coupés malgré des demandes lors des 2 dernières réunions du quartier Nord. M. Cavelli nous affirme qu’il va de nouveau étudier les problèmes ! Force est de constater que sa première étude s’est avérée inefficace ! Une voiture est toujours stationnée dangereusement au bas du chemin des Fumerates. M. Cavelli précise qu’il a mis 10 PV et que si le maire l’autorise, il fera enlever le véhicule par la fourrière….Affaire à suivre…
Notons enfin l’intervention d’un riverain des Fumerates évoquant « la disparition des trottoirs sur la petite portion rénovée avec une route dont la conception a été mal étudiée ». La révélation que les trottoirs appartiennent aux propriétés provoqua un flottement de la part de M. Le chapelain qui ne savait que répondre… Le pire étant que cette route devra de nouveau être refaite car l’élite de cette municipalité a tout simplement omis d’installer une borne incendie nécessaire ! Bravo Messieurs !

Cette réunion s’acheva dans la confusion car M. Le chapelain, oubliant qu’il avait à ses côtés des élus représentants le quartier, dit à l’assemblée qui réclamait des délégués de quartier qu’ils n’avaient qu’à voir avec l’Association des Quartiers de Saint Paul ou M. Issagarre qui est conseiller. L’association ou moi – même n’y voyons aucune objection si M. Le chapelain se décide à répondre à nos demandes…
Après s’être levé il indiquera à Mme Gesnot avoir fait une demande de déclassement pour sa parcelle alors qu’il lui avait écrit qu’il ne le ferait pas ! Tout comme il l’avait fait pour une autre parcelle au Gardette… Affaire à suivre…

Mardi 17 janvier 2017

Le mardi 17 janvier 2017, Nice Matin nous a informé que le Plan Local d’Urbanisme (PLU) avait été annulé par décision du tribunal administratif de Nice en date du 1er décembre 2016…

Samedi 14 janvier 2017

L'Association des Quartiers de Saint Paul organisait sa traditionnelle galette des rois. Cette année, elle fut délocalisée au chemin du cercle en collaboration avec l'Association Saint Paul Animation. Un grand merci à tous les participants pour se beau moment de partage.

Vendredi 13 janvier 2016 : Faites ce que je dis et non pas ce que je fais...

Accompagné de mes enfants, j’étais présent à la traditionnelle galette des rois organisé par l’office de tourisme. Quelques employés municipaux étaient présents ainsi que 2 élus, mesdames Vincent et Gastaud. Notons que cette manifestation avait fait peau neuve avec des jeux, des dessins, des encouragements, selon les étages. Un peu d’originalité qui était comme un cocktail rafraichissant.
En partant,... j’ai salué un Saint Paulois devant le « canon » quand j’entendis klaxonner. C’était M. Le chapelain, qui demandait au taxi stationné correctement sur son emplacement réservé, de se pousser pour qu’il puisse se garer. Et voilà M. Le chapelain stationnant n’importe comment sur un emplacement non autorisé et débordant sur le passage piéton ! Alors que 30 m plus loin, sous le cercle, de nombreuses places étaient disponibles !
Est – ce cela, le civisme dont M. Le chapelain nous parle ?
Il sortit de sa voiture, et nous salua en nous disant qu’il allait à la galette.
A cet instant, je reçu un SMS. Je pris mon téléphone pour lire le message. M. Le chapelain comme chaque fois que j’ai mon téléphone à la main s’emporte car il pense que j’enregistre la conversation, ou que je vais prendre une photo « compromettante ». Il me dit que je n’avais qu’à prendre la photo démontrant qu’il était mal garé… Devant mes enfants, j’aurais souhaité que M. Le chapelain se maîtrise…
Je lui répondis que j’allais le faire et il partit…

Jeudi 12 Janvier 2016

Plusieurs saint paulois m’ont téléphoné pour m’informer que malgré leurs nombreux appels, la mairie de saint paul de vence ne répondait pas au téléphone. Etonné du fait, j’ai également essayé de les joindre sans pouvoir y parvenir…
Si lorsque la sympathique «employée de l’accueil » est manquante, la mairie est aux abonnés absents, je comprends mieux l’insistance de la DGS à embaucher…

Commission du Personnel du 11 janvier 2017

Pour cette commission, seulement 5 élus s’étaient déplacés et une seule était à l’heure.
L’absence des élus dans ces commissions devient chronique et il était amusant d’entendre M. Le chapelain et la DGS se plaindre de l’absentéisme du personnel …
Actuellement, il y a 120 employés municipaux (d’après la responsable de la comptabilité) pour 3500 habitants et malgré cela la DGS ne parla pendant cette réunion que de la nécessité d’embau...cher.
Pour justifier ces demandes, elle énonça le nombre de jour d’absence de 19 employés (+15% du personnel) dont le nombre s’étalait de 19 à 219 jours… Notons que l’absentéisme est encore plus important dans la mairie de Saint Paul car la DGS a pris en compte seulement les absences supérieures à 15 jours dans sa justification !
Malgré les doutes de la DGS, si les personnes sont malades, il est normal qu’elles soient absentes.
Dans tous les cas, ces personnes ont été embauchées pour la plupart par M. Le chapelain et M. Camilla… par conséquent il est trop facile de se plaindre. Je l’ai déjà dit, il serait souhaitable que la commission du personnel choisisse le profil et les personnes, ce qui éviterait ces nombreux problèmes...
Selon la DGS les réformes territoriales sont complexes. Elle signala la création d’un comité technique qui devrait exister depuis longtemps…
Ayant décidé de ne pas nous fournir de documents, elle nous informa de la création d’un comité de travail pour encadrer tout cela… Madame Charensol demanda sa composition ainsi que sa date d’entrée en fonction…mais la DGS ne répondit pas ! Elle ne nous fournit aucune précision sur la date de mise en place de ces nouvelles mesures qui sont pourtant applicables depuis le 1er janvier 2017…
Mme Charensol demanda si un calendrier avait été prévu, ce qui entraina une passe d’arme entre les 2 personnes dont nous sommes coutumiers depuis plusieurs semaines …
Enfin, la DGS fit le constat que 90 % du personnel de la commune était en catégorie C, en précisant que même certains responsables l’étaient aussi ! Elle nous dit que c’était anormal. Cependant, si l’on recrute sans concours on s’expose à de tel pourcentage !
Pour terminer, je précise qu’une nouvelle fois Mme la DGS ne nous a pas autorisé à voter, car la commission n’est que consultative. Mme je vous précise que le vote doit avoir lieu à la majorité des présents et que chaque remarque ou amendement doit être envoyé à tous les conseillers lors de la délibération en conseil municipal.

Mardi 10 janvier 2017

Assemblée Générale du Tir Club de Saint Laurent


L’assemblée générale de l’association du Tir de Saint Laurent s’est déroulée en présence du Maire Joseph Ségura et de son adjoint aux sports dans une salle bondée.
Cette association représente 10% des licenciés de la commune de Saint Laurent et gère un budget de 243000€ (20000 € de subvention de la mairie)....
Pour la saison 2015 – 2016, le nombre de licenciés était de 810 dont 10% de femmes et 27 enfants à l’école du tir.
Au 1er janvier 2017, le nombre d’adhérents est de 880 ! Malheureusement, 250 personnes sont sur la liste d’attente ! Le maire a félicité le conseil d’administration pour la gestion du club et pour les résultats sportifs aux divers championnats de France.
Cela fait bientôt 20 ans que je suis dans ce club sportif qui gère un budget conséquent. Une association d’une transparence comme nous aimerions le voir dans notre si beau village, car la destination de chaque dépense était justifiée. Les comptes et les factures étaient consultables par chaque citoyen !
Un grand merci à Christian qui s’est occupé de mon fils Stanislas à l’école de tir.
L’assemblée s’est conclue par son traditionnel buffet.

Commission urbanisme du 6 janvier 2017

La première réunion de l’urbanisme post mortem du PLU n’attira pas foule… Nous étions 4 élus sur les 17 qui composent cette commission, soit un remarquable taux d’absentéisme de 77% !
Le directeur de l’urbanisme était une nouvelle fois absent… Selon le service de l’urbanisme, il serait toujours souffrant… c’est probablement les consignes reçues de la part de M. Le chapelain à destinations des usagers. C’est dommage car j’aurais souhaité ...constater si sa popularité auprès de nos élus était toujours aussi grande ou si sa proximité était devenue gênante…
J’ai demandé quelques précisions sur les intentions de la municipalité suite à l’annulation du PLU. M. Le chapelain me précisa qu’il allait écrire à tous les élus. Il lui aura fallu 6 semaines pour préparer sa lettre !
Aujourd’hui, c’est les prérogatives du POS du 1er mars 1999 modifié les 18 octobre 1999 et 23 septembre 2002 qui est applicable sur notre commune. Sur les 20 dossiers présents 2 étaient incomplets et auraient pu être acceptés. Pour les 18 autres ils furent refusés.
Les refus étaient tous motivés, ce qui représente une amélioration. Pour illustrer cette réunion, j’ai retenu 2 cas.
Tout d’abord, le premier fut évoqué par Mme Collet et concernait l’un de ses voisins… Elle expliqua les nombreuses irrégularités commises par ce pétitionnaire… Dommage qu’elle n’applique pas sa vigilance à l’ensemble des dossiers …
Le second concerne un projet de 22 logements. L’adjointe du directeur de l’urbanisme nous expliqua que ce dossier déjà vu de nombreuses fois par la commission a des manques graves à ce niveau de l’instruction… En d’autres termes, cela ne devrait pas être le cas…
Pour terminer, je pense qu’il est essentiel que Messieurs Le chapelain et Camilla, qui a la délégation à l’urbanisme, s’expliquent sur l’absence prolongée du directeur de l’urbanisme car la rumeur enfle. Pour une fois, ils devraient nous dire la vérité mais cela demeure utopique car M. Le chapelain lors du conseil municipal du 12 décembre a avoué cacher la vérité à sa majorité. En conséquence, il est peu probable qu’il la dévoile aux saint paulois et à l’opposition !

Commission électorale du 5 janvier 2016

 

 

Comme souvent cette commission s’est déroulée dans une ambiance cordiale. Les dossiers en attente sont régularisés.
Nous pouvons constater 273 nouvelles inscriptions et 124 radiations. A ce jour, notre commune possède 2791 électeurs.
Enfin, il est à noter que 60 % des élus composant cette commission étaient absents…

Ma tribune libre sur l'écho N°11...

Dimanche 1er Janvier 2017

Je vous souhaite à tous,                                                                                        une bonne et heureuse Année 2017,                                                           qu’elle soit porteuse de joie et de bonheur,                                                         pour vous et vos proches.

Comment nous joindre

Christophe Issagarre

2224 chemin des fumerates

06570 Saint Paul de Vence

Téléphone :

06 23 17 39 90

06 03 51 92 00

secretariat@issagarre.fr