Saint Paul de Vence 2020 - Christophe ISSAGARRE Ancien Conseiller municipal Chef d'entreprise Candidat aux élections municipales
                          Saint Paul de Vence 2020 - Christophe ISSAGARRE                                                                                                                                                       Ancien Conseiller municipal  Chef d'entreprise                                                     Candidat aux élections municipales 

Jeudi 12 mai 2016

Très beau vernissage à l'Opiom Gallery pour l'exposition de photographies et vidéos aériennes de Stephan Zirwes, à Opio. Il était également possible de voir la précédente exposition.

Mercredi 11 mai 2016

 

 

 

Rencontre avec les doyens du quartier nord de Saint Paul... Le Docteur Rampazzo et Lucette Pellegrini ancienne conseillère municipale de la commune sous Marius Issert.

Commission des travaux du 9 mai 2016

Pour cette réunion, M. Le chapelain était épaulé par Mesdames Houzé, Collet et par messieurs Camilla, Delord, Padellini, ainsi que 4 membres du personnel : la DGS, la secrétaire, le Directeur et Directeur adjoint des services techniques… Je ne comprends toujours pas ce déploiement de personnel dont la présence n’est selon moi pas nécessaire. S’ils s’adonnaient à leurs tâches habituelles cela permettrait probablement aux divers services de ne pas travailler à flux tendu. Comme d’habitude aucun document ne fut fourni…
M. Le chapelain nous signifia le début de la réunion ou plutôt des hostilités… Le guet - apens pouvait débuter.
M. Le chapelain, M. Padellini très excité et Mme Collet s’exprimèrent sur un ton vindicatif et virulent. Mme Houzé et M. Delord choisirent quant à eux une approche mielleuse et hypocrite. Je décidais de ne pas répondre à leur unique question qui était si j’enregistrais la séance. Répondre eut été leur conférer un droit qu’ils n’ont pas car jusqu’à preuve du contraire aucun enregistrement d’une quelconque commission n’a filtré. Pendant 9 minutes, je fus victime d’insultes, de sous-entendus, de menaces verbales, de railleries physiques, enfin toute la panoplie de la haute morale que M. Le chapelain qui ne manque pas de toupet se flatte de détenir…
Ne perdant pas mon calme devant l’avalanche de leurs invectives, je demandais si maintenant qu’ils s’étaient défoulés sur ma personne, la réunion pouvait débuter. M. Le chapelain qui avait compris « dessaoulé » à la place de « défoulé » atteint le ridicule en hurlant de répéter ce que je venais de dire ! Quand il s’aperçut de son erreur, il ne s’excusa pas car M. Le chapelain fait ce qu’il veut selon ses propos et hurla de nouveau que la réunion débuterait quand il le voudrait car c’était lui « le chef » ! Sans commentaires...
Pour terminer, je citerais la seule intervention de Mme la DGS pendant cette réunion qui me demanda pour la 4ème fois si j’avais enregistré la réunion de quartier N°5. Cette fois ci, elle fut épaulée dans sa demande par M. Delord qui ne quitta pas pour l’occasion son ton mielleux. Il est tout de même dommageable pour le bon fonctionnement des services municipaux, que la DGS dont le grade et le salaire sont les plus élevés de la municipalité, n’arrive pas à assimiler qu’une réunion publique peut être enregistrée, filmée, photographiée !
Mme Collet nous dit qu’elle avait souhaité enregistrer ce qui avait précédé avouant ainsi implicitement la mise en place de ce traquenard…. A compter de ce jour les enregistrements pourront avoir lieu dans les commissions puisque Mme Collet nous a enregistré à notre insu !
C’est à ce moment que M. Burger fit enfin son entrée, et j’en profitais pour demander au 1er adjoint le début de séance. M. Camilla s’exécuta.
Il est à noter que le 1er adjoint était resté muet comme une carpe. Avait- il souhaité montrer un peu de dignité dans cette municipalité ! J’en doute car son silence assourdissant ne m’a semblé que complicité. En effet qui ne dit mot consent !
Le reste de la réunion fut consacré à un catalogue de futurs travaux déjà actés avant que la commission ne les connaisse. Je fus le seul à participer avec M. Camilla. Les autres étaient trop épuisés par leur cabale et par le manque de connaissance de la commune.

Nous avons appris que la réfection du début du chemin du Cercle serait effectué sur 150 m (jusqu’à la propriété de la conseillère Mme Guigonnet), ainsi que sur le croisement avec le chemin de Rome. Deux portions sont prévues au chemin du malvan sur sa partie nord. Le choix stratégique de ces portions, les devis, le coût, demeurent toujours une option que la commission ne possède pas…Quant aux prix, malgré la cohorte d’employés, personne ne fut en mesure de répondre à mes demandes ….
Le futur local de la police municipal fut évoqué mais le chiffrage sera vu plus tard, très certainement après sa construction… Pour l’instant un accord est recherché avec le propriétaire voisin du parking des bus pour l’établissement d’une cours commune. L’état des sols n’est toujours pas connu.
Mme Collet qui est je le rappelle une des 2 élus à participer au nouveau PLU ne sait toujours pas qui est cette personne, où il est et ne connaît pas la configuration des dites propriétés. Cela fait pourtant 8 mois que ce projet est à l’étude… Il semblerait qu’elle n’est pas eue le temps de prendre connaissance des données élémentaires.
Un point fut fait sur l’achat de matériel de stockage d’archives qui sera effectué aux locaux techniques. M. Delord (qui est le second élu en charge du nouveau PLU) demanda si les locaux n’étaient pas en zone inondable. Cette question a déjà fait l’objet d’une réponse lors d’une précédente réunion. Mais que M. Delord qui habite à 1500 m de ces locaux et qui passe tous les jours devant ne connaisse pas la réponse est inquiétant. Avec une telle représentation municipale, il n’est pas anormal que le représentant de la DDTM se soit trouvé dans l’obligation de faire de nombreuses remarques sur le PLU.
M. Camilla nous annonça que les essais d’urinoirs sans eau au parking des bus sont un succès total ! Superbe !
Le sujet suivant réveilla la commission. En effet la numérotation du chemin des Gardettes Sines, cheval de bataille de Mme Houzé depuis 2 ans est adoptée. Elle est aux anges mais devra se trouver un nouveau challenge pour les 2 prochaines années. Cela sera difficile…
L’achat d’un Karcher à 10000 € est prévu tout comme l’embauche de deux employés pour nettoyer les routes…
Un nouveau marché a été passé pour le changement des 885 points lumineux de la commune pour un coût de 70000 €, et cela même s’ils fonctionnent…
Le directeur adjoint me regarda et me dit qu’ils étaient dans l’attente du nouveau projet sainte claire et que le « Pin Parasol » ne serait pas coupé. L’efficacité de notre pétition aura permis de sauver cet arbre magnifique ainsi que l’économie des deniers communaux.
A chaque réunion des travaux le cas de la création de conteneurs enterrés est évoqué. Cette fois, nous étions prêts mais ils ne seront pas installés car la CASA a changé leur format !
Nous sommes revenus sur le projet du préau pour le primaire. J’avais été le seul à être choqué par le montant budgétisé c’est-à-dire 200000 €. J’avais même précisé que le prix moyen pour de petites installations était de 200000 € car c’était également le prix de l’installation des wc à la courtine et de la rénovation du poste de police municipal prévue avant son abandon. Je suis satisfait de constater que le prix vient de baisser de 75 %. En effet, le montant envisagé n’est plus que de 51000 €. Le choix de l’entreprise et des devis comparatifs ne fut visible …
Pour terminer cette réunion mouvementée le chemin des fumerates a fait débat sur plusieurs points :
• J’ai signalé que la mairie avait spolié les trottoirs qui font partie intégrante des propriétés. Leur réalisation a été effectué par les co - lotis en leur temps car cela faisait partie du cahier des charges. Aujourd’hui, même si la route a été rétrocédée à la commune de saint paul, les trottoirs demeurent aux propriétaires ! M. Camilla a tenté de se justifier en mettant en valeur l’élargissement de la route. Cependant, cette thèse est fausse car c’est l’endroit du chemin où la route est la plus large. Les trottoirs ayant été conservés dans des endroits nettement plus étroits. De plus, cela a accru la vitesse sur cette portion, ce qui la rend plus dangereuse !
• L’autre débat a eu lieu sur le manque de bornes incendie sur ce chemin, ce qui a entrainé le refus de 2 permis de construire. J’ai indiqué que les zones BA1 et BA sont évidemment dangereuse car en bordure de forêt et qu’il y avait de nombreuses propriétés non couvertes par la distance réglementaire de 150 m par les bornes incendies. M. Camilla a répondu par l’affirmative et a indiqué qu’une borne serait installé à l’automne sur la partie basse du chemin. J’ai dit que cela était insuffisant et j’ai de nouveau indiqué la dangerosité de la partie haute par l’absence de bornes sur 600 m où la colline risque de bruler jusqu’à la fondation Maeght…la réponse a été « et oui, on sait »…

Dimanche 12 juin 2016

Match Pologne – Irlande du Nord à Nice pour le championnat d’Europe.

Très belle après-midi à l’Allianz Riviera où la Pologne a gagné cette rencontre dans une ambiance de folie …

Commémoration du 8 mai 2016

Peu d’élus, peu de Saint Paulois, peu d’enfants, cette manifestation était sans éclat. De nos jours les mairies organisent ces commémorations en essayant de transmettre certaines valeurs aux nouvelles générations, et en les impliquant dans le déroulement de ce moment solennel. J’avais proposé qu’elles soient organisées avec la participation des enfants de notre village. Pour seule réponse j’ai eu droit à un « c’est pas facile »…
Le changement étant très difficile à Saint Paul, nous nous sommes contentés de l’habituel discours fade et monotone de M. Le chapelain…

Mercredi 4 mai 2016

Finissage de l’exposition COLLECTION DES MONDES à l’ancienne galerie Guy Pieters organisé par Isabelle et Detlef Bischoff.
Toutes mes félicitations pour cette remarquable exposition.

Samedi 30 avril 2016

Concert à la collégiale de Saint Paul de Vence organisé par l’association Saint Paul Animation.
Félicitation au duo Tea For Two, Natalia Ardis & Remi Collin pour se beau moment, et à la Présidente de l’association Patricia Pruvost.

Réunion PLU des Personnes Publiques Associées du mercredi 20 avril 2016

Une quinzaine de Personnes Publiques Associées (représentants les pompiers, la casa, la DDTM, l’agence régionale de santé, chambre d’agriculture, CCI, l’ABF, un représentant de Cagnes sur Mer et Vence) et 2 associations étaient présentes pour cette réunion PLU. M. Le chapelain était accompagné des 2 conseillers municipaux en charge du PLU et de 4 employés de mairie.
Café, thé, eau, jus d’orange… et chou...quettes étaient proposés avec amabilité. Cela me fait un changement radical avec les commissions municipales ou je suis régulièrement « attaqué et vilipendé » par M. Le chapelain et certains conseillers...
Ce n’est pas en tant que conseiller municipal que j’ai siégé dans cette assemblée car l’opposition n’est pas conviée à ces réunions… Nous étions présents Mme Bouillet et moi comme délégués de l’association des quartiers de saint paul. D’autres associations de riverains ne furent pas conviées à cette réunion sans aucune justification.
Après une interminable séance diaporama M. Le chapelain très fier de lui, félicita toute son équipe pour le travail fourni. Cependant, son autosatisfaction fut de courte durée car les représentants des Personnes Publiques Associées commencèrent leurs interventions. Le nombre de remarques du représentant de la Direction départementale des territoires et de la Mer fut très élevé. Ses collègues de la CASA et du Département lui emboitèrent le pas en confirmant la pertinence de ses remarques.
D’ailleurs sa conclusion fut édifiante. Il précisa que sur un document de 176 pages seulement 2 lignes étaient consacrées sur l’habitat qui est pourtant le fondement d’un Plan Local d’Urbanisme !
Devant cette avalanche de remarques, l’attitude de M. Le chapelain et de ses représentants fut assez cavalière et se résuma en un « on va rajouter… ».
En ce qui nous concerne, un résumé sera effectué pour les membres du bureau de notre association qui jugera si des remarques doivent être transmises à la mairie.
Enfin, je constate une nouvelle fois l’inutilité de déplacer 4 membres du personnel pendant 3 heures. La seule présence du responsable de l’urbanisme eut été amplement suffisante.
La mauvaise gestion des ressources humaines ayant pour effet des embauches supplémentaires insupportables pour les deniers communaux.

Samedi 23 avril 2016

Une représentation de « L’Illusion Conjugale », s’est déroulée à l’auditorium de Saint Paul.

Je tiens à féliciter la troupe du « Théâtre De La Spirale » pour cette brillante performance.
(Je suis entouré des comédiens Corinne Maitrugue, Michel Tabo, Bernard Baumes et de la Délégué de l’Association des Quartiers de Saint Paul Brigitte Gesnot).

Commission Personnel du mardi 19 avril 2016

 

M. Le chapelain était entouré de 4 adjoints, 4 conseillers municipaux et de 3 membres du personnel pour cette commission très importante en ce qui concerne les deniers de la commune car le poste du personnel représente presque la moitié de son budget.

 

Comme d’habitude M. Le chapelain se lança dans la lecture d’un document et comme d’habitude il s’emmêla les pinceaux. La DGS le coupa et pris à sa charge la lecture !

 

Un condensé de la situation pouvant se résumer en quelques chiffres fut énoncé.
En 2015, 37000 € d’heures supplémentaires furent payés, le point d’indice augmentera de 1,2%, et que les absences s’élèvent à 693 jours soit 2,66 agents sur une année (au 1er trimestre 2016 les absences équivalent déjà à 0,91 agent). La moyenne d’âge du personnel est de 46 ans, qu’il y aurait 8 départs en retraite d’ici 2018. La conclusion apportée par la DGS étant qu’il manque du personnel, et qu’il faut embaucher !
Pour justifier sa demande, elle évoqua la non représentativité de notre commune lors de réunions départementales, réunions de la CASA, Plan Paysage, SCOTT, etc… Je m’élève avec force contre de telles conclusions simplistes. En effet, avec une majorité municipale composée de 26 membres il semble difficile d’être absent d’une quelconque réunion !
L’embauche de 6 agents fut alors évoqué…M. Chevalier précisa « qu’il fallait faire un recrutement de qualité car selon lui cela ne fut pas toujours le cas … » Mme Vincent demanda si le choix du futur personnel était fait, M. Le chapelain répondit que non, la DGS le contredit en disant que oui… Qui devons-nous croire ?

 

L’autre partie de la réunion porta sur les promotions du personnel dont 11 membres pouvaient y prétendre. 9 furent promus. Sur les 2 recalés un le fut pour de trop nombreuses absences. Je n’ai pas très bien compris les explications de M. Le chapelain car cette personne étant malade, il est normal qu’elle soit absente ! Je ne savais pas qu’il était interdit de l’être…
Enfin, concernant la stagiairisation systématique d’une personne dont le contrat aidé vient de se terminer va une nouvelle fois à l’encontre des pratiques des autres collectivités territoriales qui n’hésitent pas à renouveler plusieurs fois cet avantage. Cette réunion nous aura appris qu’avec la probable embauche de 6 personnes, les administrés devront continuer de mettre la main à la poche.

 

A quelques mois de l’échéance majeure pour le pays, cette municipalité démontre une nouvelle fois son absence de vision. En effet, toute la droite, le centre ainsi qu’une partie de la gauche sont en accord sur le fait que la fonction publique telle que nous la connaissons va cesser d’exister. Il semble évident que l’on se dirige vers l’embauche de personnel en contrat privé ou CDI.
En conséquence, dans l’attente des mesures que prendront nos futurs dirigeants, il serait souhaitable d’abandonner le chemin menant systématiquement à la titularisation.

 

Nous terminerons par la prestation finale de M. Burger qui depuis qu’il a rejoint les rangs de la majorité est devenue plus royaliste que le roi. En effet, il a jugé normal et nécessaire l’embauche d’une secrétaire personnelle pour la DGS.
A quand l’embauche d’une assistante pour la secrétaire de la DGS ?

Mardi 19 avril 2016

L’Association des Quartiers de Saint Paul a offert un ensemble de 28 livres pour la classe de CE1 – CE2 de Monsieur Blanchet à l’école de Saint Paul de Vence (L’Association des Quartiers de Saint Paul représentée par Magaly Di Guisto et Christophe issagarre).

Réunion de la commission CCAS du 15 avril 2016

17 personnes étaient présentes à cette réunion dont j’ai failli ne pas assister suite à un petit problème survenu à un de mes enfants…
Cela aurait été dommage car c’est la commission la plus agréable, qui s’effectue toujours dans un climat détendu.
Je remercie et félicite Monique, Odile et Franck pour son organisation, les documents fournis et la transparence totale sur toutes informations demandées. Transparence que l’on ne retrouve nulle part ailleurs dans cette municipalité…
Les comptes administratifs, de gestions, l’affectation de résultat et le budget primitif furent adoptés à l’unanimités.

Commission urbanisme du 8 avril 2016

Depuis plusieurs mois les dossiers sont en baisses, comme l’atteste les 20 demandes à examiner ce mois. Les commissions défilent mais les maux demeurent identiques. Régularisations de dossiers en infractions, dossiers incomplets (on se demande pourquoi nous les présenter !), beaucoup de projets très modernes faisant toujours grincer les dents de certains membres de la commission, à tel point que M. Delord fera la réflexion qu’au vu du manq...ue d’homogénéité du groupe scolaire il est difficile d’interdire quoi que ce soit … n’est-ce pas M. Le chapelain responsable du suivi des travaux du groupe scolaire ! Quant à Mesdames Houzé et Collet, toujours beaucoup de gesticulation pour rien !
Alors que nous traitons une demande située au chemin de Fontmurado, M. Le chapelain nous informe ou plutôt m’informe que seul le début du chemin est communal. Je lui demande comment se fait-il que la mairie a payé l’installation de l’éclairage public avec des lampadaires cossus, et que la route a été refaite ou rénovée avant les élections par la mairie ? Pour seule réponse M. Le chapelain me fera la moue…
En fait la réponse est la suivante : M. Camilla 1er adjoint avec délégation à la très opaque commission des travaux n'aurait - il pas tout simplement dilapidé l’argent public à des fins électorales !

Réunion de la commission SIIC du lundi 4 avril 2016                                    (non enregistrées contrairement à nos amis collois).

La commission qui avait pour objet la validation des comptes de gestions, administratifs, de reprise de résultat et du budget primitif débuta avec un quart d’heure de retard.
M. Le chapelain fatigué nous fit la lecture et s’entremêla les pinceaux comme à l’accoutumée ce qui impliqua l’intervention de la DGS dans son rôle préféré, celui de souffleur....
Les comptes regardés, les représentants collois demandèrent comment une telle augmentation de la consommation d’eau « au petits loup » pouvait se justifier. M. Le chapelain et la directrice expliquèrent que des recherches avaient été effectuées mais qu’elles étaient restées vaines. L’eau disparaît mais la note demeure, et elle est salée ! Les charges de personnel de la crèche principale sont en hausse de 7,68% suite à diverses maternités et au réalignement du salaire d’un emploi sur deux exercices (correction apporté suite à la demande de l’équipe Colloise à la dernière réunion).
M. Le chapelain indique l’acceptation d’un devis concernant le ravalement d’une façade d’un bâtiment appartenant à la Colle sur Loup. M. Le chapelain s’interroge si le syndicat doit participer financièrement à cette rénovation car il lui semble que l’entretien est à la charge du propriétaire. L’équipe Colloise applique alors la feinte de la surdité soudaine en ne répondant pas aux interrogations de M. Le chapelain. Ce dernier revient à la charge mais n’ayant pas trouvé de soutien dans son camp, il s’avoua vaincu et entérina cette mauvaise décision pour Saint Paul. Dommage que M. Camilla fut trop occupé à raconter son week end à sa collègue pour soutenir M. Le chapelain. Ce n’est pas grave, les saint paulois payeront. L’équipe Colloise s’illustrera à nouveau en refusant des travaux sur la montée de saint roch car n’étant pas inscrit dans les statuts du syndicat. M. Camilla tentera cette fois ci d’épauler M. Le chapelain mais son expertise juridique se résumant en un « ça fait 10 ans que l’on fait comme ça » ne pèsera pas face aux arguments collois. Les travaux seront effectués en signant une convention pour respecter les statuts et donc la loi ! La répartition des travaux dans cette convention sera à surveiller.
Cette nouvelle réunion d’un syndicat intercommunal démontre encore la supériorité de l’équipe colloise sur la préparation des réunions et la compétence fournie dans les dossiers présentés.
En conclusion, que l’on soit sur les terres colloises ou saint pauloises le dindon de la farce est toujours le contribuable saint paulois !

Vendredi 1er Avril 2016

Magnifique soirée - vernissage à l’ancienne galerie Pieters à Saint Paul de Vence

 

Isabelle et Detlef Bischoff ont organisé la présentation de                                                    « LA COLLECTION DES MONDES »...
Avant garde provenant de Berlin et de Leipzig qui comprend les artistes suivants : Oliver Czarnetta, Wolfram Ebersbach, Tino Geiss, Stefanie Gutheil, Helge Hommes, Will Kurtz, Cyril Massimelli, David Moses, Stefan Pietryga, Julian Plodek, Julian Röder, Christian Schmit, Wang Shugang

 

Toutes mes félicitions à Isabelle et Detlef.

Jeudi 31 mars 2016                                                                                               Musée National du Sport en compagnie du Secrétaire d'Etat aux Sports

Très belle soirée pour l’inauguration de l’exposition « Gooal rendez-vous européen » au Musée National du Sport à Nice.

La ville de Nice accueillera 3 rencontres du 12 au 22 juin et 6 nations (Pologne, Suède, Ukraine, Irlande du nord, Espagne, Turquie et Belgique). Étaient présents ce soir le secrétaire d’État aux Sports Thierry Braillard et mes amis Madame le Consul de Suède à Nice Åke Almroth et Monsieur Michel Forkasiewicz Consul de Pologne à Nice....
Une très belle exposition avec beaucoup de souvenirs …

Samedi 19 mars 2016

Très belle sortie au bowling de Nice organisée par l'Association des Quartiers de Saint Paul. Une magnifique soirée conviviale...avec trois beaux vainqueurs dans les catégories Femme, Homme et Enfant.

Mardi 22 mars 2016

J'adresse à nos Amis Belges, mes pensées attristées aux victimes et à leurs proches.
Devant la barbarie des terroristes, nous ne devons pas céder, mais rester soudés et unis.

Conférence à la CCI du 14 mars 2016

Très belle conférence organisé par la Chambre de Commerce et d’industrie de Nice en compagnie de mes amis le Consul Polonais à Nice Michel Forkasiewicz, l’ambassadeur de Pologne à Paris Andrzej Byrt, Mme Stypulkwska de la CCI Polonaise en France, Monsieur Grech représentant le Président de la CCI Bernard Kleynhoff et de Rudy Salles Député et adjoint au maire de Nice.

Cette conférence avait pour but de faire découvrir la Pologne et ses atouts aux entreprises de la côte d’azur. La Pologne qui est la 6 ème puissance économique de la zone euro à une croissance continu depuis 25 ans avec 3,5% en 2015. Seul la chine fait mieux à l’heure actuelle. En 1989 au lendemain de la chute du communisme, le rapport des salaires étaient de 1 à 10 entre la France et la Pologne. Actuellement, il n’est plus que de 1 à 2,23 en sachant que la vie en Pologne est 3 à 4 fois moins onéreuse… Aujourd’hui 10 % des étudiants européens sont polonais, ce qui est un avantage pour avoir une main d’œuvre qualifiée. La Pologne vient d’obtenir sur les fonds structurels européens une subvention de 100 milliards d’euros pour les 5 prochaines années… La dette publique Polonaise est à 51,1 % du PIB quand celle de la France est à 98%. Lors d’investissement en Pologne, une société peut bénéficier d’exonération d’impôt, de subventions cofinancées par les fonds structurels jusqu’en 2026, l’impôt sur les sociétés est actuellement à 19 % et devrait descendre à 15 % cette année… De nombreux avantages, que plusieurs partenaires franco polonais de Nice et de Sophia nous ont décrits avant de finir au tour d’un long buffet typiquement polonais !

Samedi 12 mars 2016

Réunion du quartier N°6 (saint Etienne, fontaine de la Source,Bd Sauvaigo, chemin de Fontmurado)

Pour cette dernière réunion de quartier Monsieur Le chapelain était venu avec 5 conseillers, le responsable de la police municipale, la directrice générale des services …et quelques supporters...
En effet, fort de sa malheureuse expérience lors de la dernière réunion, M. le chapelain avait demandé à quelques amis de venir le soutenir.
Pourtant, les doléances des riverains étaient nombreuses et habituelles évoquant des problèmes de vitesse, d’entretiens de voiries, de vallons et terrains remplis de déchets, de brises vues interdits, d’écobuages gênants et interdits, de stationnements sur la voirie, etc…Le mairie nous dit qu’il comprenait tout mais ne nous fournit aucune réponse. Une de ses anciennes collègues du conseil municipal interviendra pour essayer de faire retomber la pression…

Quelques points intéressants énumérés en plus au maire :
• La route de la colle est limité à 70 km /h. Les riverains souhaitent qu’elle soit désormais limitée à 50. Le responsable de la police municipale nous explique que ce n’est pas du ressort de la mairie car la route est départementale. Il nous précise qu’une départementale limitée à 70 au lieu de 90 c’est déjà un effort, et il sera certainement impossible de la faire descendre à 50 Km/h. Les riverains lui répondent que la continuité de la même route mais se situant sur La Colle sur Loup est elle limitée à 50 km/h …
• Sur le chemin de fontmurado, il a été demandé si le lampadaire serait réparé un jour, car les services techniques sont informés de ce problème depuis le début du mois de janvier…
• Toujours sur le même chemin, les riverains se plaignent de l’état de la voirie. Le maire nous a répondu qu’il ne savait pas si la voirie était communale à cet endroit. Les habitants non dupes ont répondu que juste avant les élections municipales il devait l’être car un camion était venu pour refaire un petit peu la voirie …
• Enfin, il semblerait que de nombreux problèmes d’eau existent sur plusieurs propriétés, La cause serait une source emmurée. Aucune réaction des membres de la municipalité sur ce sujet.

La réunion terminée, j’ai une nouvelle fois été agressé verbalement par la DGS pendant que je saluais plusieurs personnes. Je demande une nouvelle fois à cette personne de conserver son sang-froid et d’avoir le minimum de réserve que sa fonction exige.

Réunion commission urbanisme du 11 mars 2016

Désormais cette commission se réunit le vendredi sans la présence de l’architecte conseil de la mairie et de l’architecte des bâtiments de France. Cela permet à M. Le chapelain, de nous donner ses conclusions de la réunion réduite à laquelle il aura participé en présence des architectes et du responsable de l’urbanisme.
En conclusion, cette commission déjà consultative le devient encore plus. Devant ce changement qui obscurcit de nouveau la gestion communale certains membres de la majorité n’ont pas apprécié.

M. Padellini a adressé ses remarques à M. Le chapelain ainsi qu’à tous les conseillers membres de la commission. Il m’a également précisé qu’il attendait toujours une réponse… Mme Collet m’a signalé en aparté qu’elle avait elle aussi écrit à M. Le chapelain. Cependant, nous n’avons pas reçu de sa part une copie de sa lettre et par conséquent son action me parait moins limpide que celle de son collègue et dans tous les cas confidentielle. Je pense que les remarques de M. Padellini sont justes et fondées. Il est dommage qu’il ne soit pas aussi perspicace dans la totalité de sa mission de conseiller municipal.
Pendant cette commission M. Padellini a exprimé très fermement son mécontentement sur ce changement. Ses paroles étaient claires et incisives. Il souhaitait que l’urbanisation de Saint Paul ne soit pas dictée par l’architecte conseil de la mairie qui suit trop les recommandations de l’architecte des bâtiments de France. Il est contre les projets modernes sur notre commune ce qui est l’avis de la majorité de la commission. Quant à moi, je n’apprécie pas non plus ces constructions très modernes qui vont à l’encontre de l’esprit de notre commune.
Mais comment peut-on refuser un projet quelconque quand on a accepté l’abominable verrue dans le paysage saint paulois qu’est le groupe scolaire ? Réalisation d’un coût démesuré et d’un esthétisme douteux, dont le suivi journalier fut effectué par M. Le chapelain, ce qui démontre son incompétence habituelle … M. Le chapelain, fidèle à lui-même fut dans l’impossibilité de donner une seule réponse cohérente… Il est vrai qu’il avait été fortement ébranlé par les reproches de M. Padellini. Alors, et cela devient une habitude, M. Le chapelain perdit son calme et me désigna verbalement comme responsable de tout cela, bien que je n’avais même pas participé à ce débat édifiant mais instructif sur la façon d’être de M. Le chapelain.
M. Camilla, quant à lui, bien que n’ayant pas participé à cette échauffourée, constatera que l’architecte conseil a toujours le même avis que l’architecte des bâtiments de France. Bravo, M. Camilla, il vous aura fallu seulement 10 ans pour vous en apercevoir ! Mieux vaut tard que jamais ! Ce constat, certes tardif est un nouveau désaveu pour M. Le chapelain…
Concernant la réunion, comme toujours des régularisations de dossiers en infractions, des projets ultra modernes acceptés avec le mécontentement de la majorité de la commission, un projet de lotissement incluant des appartements de 26 à 86 m²…
Après cette réunion, j’ai téléphoné à l’architecte conseil de la mairie avec lequel j’entretiens des relations cordiales, personne que je trouve ouverte au dialogue et compétente. Il m’a affirmé n’avoir aucun problème avec moi et je peux dire que la réciproque est vraie. Une nouvelle fois Le Chapelain a perverti la vérité !

Commission des Finances du jeudi 10 mars 2016

Les conseillers présents ont évité la punition d’une nouvelle lecture des comptes par Monsieur Le chapelain…
C’est Hélène responsable du service finance qui s’en est chargée avec une élocution claire et efficace. Quelques documents nous sont fournis et c’est un progrès digne d’être remarqué même si les sommes ne sont pas détaillées. Par conséquent, je suis dans l’obligation de demander certaines précisions ou explications concernant les sommes globales. En effet, une commission financière précédent le vote du budget devrait permettre de dénicher certains frais inutiles ou abusifs afin de produire des économies visant à faire baisser le montant des frais de fonctionnement. En fait, c’est ce que font les mairies voisines et le département des alpes maritimes (qui vient d’annoncer qu’il n’y aurait aucune augmentation d’impôts pendant le mandat ; à saint paul c’est le contraire, il y aura des augmentations d’impôts durant tout le mandat !). Mais les membres de cette commission ne sont pas ici pour cela et dès ma première question j’entends les chuchotements des uns et des autres comprenant que la réunion allait être plus longue que prévue. Malheureusement par ma faute ils vont louper un nouvel épisode de leur série favorite « les feux de l’amour »…
Globalement Hélène répondra avec compétence à mes demandes. Cependant certains postes tel que « fêtes et cérémonies » à 83000€, « frais de réception » à 10000€ m’interpellent car nous disposons d’un comité des fêtes et d’associations dotées pour plus de 320000€… Les frais de maintenance à 120000€, les frais de télécommunication à 20000€ sont selon moi anormalement élevés. J’ai demandé les justificatifs afin d’éviter toute suspicion. Le maire sous pression m’avouera qu’il utilise un portable payé par la mairie. Il perçoit au titre de 1er Magistrat de la commune et de vice-président de la CASA plus de 4500€ par mois, mais aussi une retraite personnelle et il n’a pas les moyens de se payer un abonnement illimité à 5 € par mois ! (exemple d’abonnement: SFR sans engagement, appels, sms, illimité vers 52 destinations + 500Mo… offre au 14 avril 2016). Je vois qu’il n’existe pas de petits profits pour M. Le chapelain, je souhaiterais qu’il en soit de même pour la commune !
Le maire et la DGS me dirent qu’il suffisait que j’en fasse la demande par mail pour qu’ils me fournissent les documents demandés ce qui est tout simplement la LOI. Mais nous constaterons une nouvelle fois, dans les prochains jours que la parole de M. Le chapelain n’a aucune valeur.
La réunion continua par la présentation des budgets "eau et assainissement". J’ai souvent dit que cette commune n’était pas dirigée, qu’il n’y avait aucune visibilité, pas de projet et que la gestion de Le chapelain et Camilla était caractérisée par une totale absence de clairvoyance et une opacité grandissante. Le budget assainissement en est une preuve. Le m3 assaini devant passer de 1,15 à 3,15€. Monsieur Le chapelain eu beau chercher une solution pour atténuer cette hausse, il n’en trouva pas et conclut par sa phrase favorite : « les saint paulois devront mettre la main à la poche ».
Je vous laisse juge…

8 mars 2016 Publications

Vous pouvez retrouver ci-dessous ma tribune d'expression du mois de février, ma participation à la galette de l'Association des Quartiers de Saint Paul, et au marché de noël (avec la participation de l'Association Azur Club France Pologne).

Réunion SIJES du 7 mars 2016

Le SIJES veut dire Syndicat Intercommunal Jeunesse et Sport

 

Le Président est M. Mion, Maire de La Colle sur Loup, et M. Le chapelain son Vice – Président.
Les réunions organisées par nos amis Collois sont toujours claires, rapides et enregistrées !

 

A l’ordre du jour 6 points qui seront débattus.
M. Mion ouvre les débats en expliquant que le compte administratif fait l’objet d’un fort excédent provenant de projets non réalisés. M. Le chapelain d’un ton ferme voir hostile se plaint à ce dernier de la non communication d’un document. M. Chauvin adjoint délégué aux finances répond que ce document lui a été fourni lors de la dernière réunion. Bien qu’un peu gêné par la tournure de son intervention, M. Le chapelain fait de nouveaux reproches à son homologue Collois concernant l’avancée de la dissolution du syndicat. Il a le sentiment de ne pas être informé des démarches entreprises par l’équipe Colloise en précisant qu’une réunion sur ce sujet doit avoir lieu sous les 15 jours en préfecture.
M. Mion agacé, répond directement à M. Le chapelain en lui faisant comprendre que l’agressivité de son ton est déplacée… De plus, il précise que d’une part si une action était envisagée, l’équipe Saint Pauloise en serait immédiatement prévenue afin d’y participer. Quant à la réunion en préfecture, M. Mion lui répond d’un air moqueur qu’elle ne pourra pas avoir lieu dans 15 jours puisqu’ elle a déjà eu lieu il y a 15 jours !
La réponse du maire de la Colle a été claire, précise et cinglante. A la manière d’un uppercut, elle sonna Le chapelain, ce qui eut pour effet de ne plus l’entendre débiter d’absurdités jusqu’à la fin de la réunion où il s’illustra de nouveau par 2 remarques inappropriées.
Le budget prévisionnel fait apparaître une baisse des dépenses tout en conservant les mêmes services et cela malgré une augmentation salariale de 1,2%. M. Le chapelain devrait s’en inspirer… M. Mion nous précisa que l’état des associations fut contrôlé avant toute attribution de subvention (Par exemple, la sollicitation d’une association ayant de l’argent placé sur un livret ne fut pas recevable). M. Le chapelain intervint alors pour préciser que les boulistes pourront encore se payer quelques Ricard ! Puis il intervint une dernière fois pour demander ce qu’il advenait d’une subvention de 400 € pour le collège. De nombreux élus exaspérés lui indiquèrent qu’elle avait été attribuée lors de la séance précédente ! M. Le chapelain s’était certainement assoupi pendant son attribution…
La prestation pitoyable de M. Le chapelain dans cette réunion devrait me réjouir, mais en fait je suis attristé car c’est la commune de Saint Paul qui s’est ridiculisée par l’intermédiaire de son 1er Magistrat.

Samedi 5 mars 2016

Inauguration de la 72 ème Foire de Nice. Cette année la ville de Gdansk etait l'invitée d'honneur. Un grand merci à Messieurs Christian Estrosi dont la ville est jumelée avec Gdansk depuis 1999, Eric Ciotti Président du Département des Alpes Maritimes, et à mon ami Michel Forkasiewcz Consul Polonais à Nice de leur présence pour cette magnifique manifestation.

Commission communication du vendredi 4 mars 2016

La communication sur l’heure de sa tenue ne fût pas une réussite. En effet, les retardataires s’échelonnèrent sur 25 minutes. La réunion débuta avec l’arrivée de la DGS 10 minutes en retard.
Quelques documents nous furent remis dont une proposition pour le changement du logo de Saint Paul, et quelques chiffres. On nous annonça qu’un compte rendu de la réunion serait fait, mais à ce jour nous l’attendons encore… certainement un problème de communication !
Un bref bilan fût repris car la dernière commission datait de décembre 2014 … On nous indiqua le changement d’hébergeur du site de la mairie, le nouveau format de l’écho de Saint Paul, la mise en place de panneaux numériques, les panneaux d’informations modifiés en panneaux d’affichages comme la loi l’exige depuis 3 ans … ou encore la possibilité d’employer des stagiaires équivalents à un emploi à plein temps pour s’occuper des sites d’informations de la mairie ( site web, panneau d’information électronique, création d’une newsletter, information alerte…).

Jeudi 3 mars 2016

Très belle réussite pour ce splendide vernissage où l’office de tourisme accueillait les Artistes Jérémy Kleinberg et Cyril Mendjisky.
Merci à Nadine Gastaud et Sandrine Léonard pour avoir organisé cet évènement qui dirige les projecteurs sur deux Artistes Saint Paulois talentueux. Toutes mes félicitations.
Venez nombreux découvrir leurs œuvres exposées jusqu’au 16 mai.

Conseil municipal du 29 février 2016

Seulement 5 point à l’ordre du jour pour ce conseil municipal. Le premier étant comme toujours l’approbation du compte rendu du précédent conseil municipal. Pour une fois la retranscription était correcte. J’ai cependant fait remarquer à la DGS qu’à ce jour je n’avais pas eu le descriptif du projet ALCOTRA demandé 34 jours auparavant en séance du conseil municipal. La DGS a marmonné dans sa barbe expliquant qu’elle avait beaucoup de chose à faire… Il est vrai que pour cette personne, il semblerait qu’envoyer un mail est une tâche d’une complexité importante qui prend beaucoup de temps...Toujours est-il que le lendemain, comme par enchantement, je le reçus, enfin.

Le deuxième point était le débat d’orientation budgétaire. Avant de commencer le maire avait souhaité nous faire un cours sur la situation économique de notre pays. Venant de lui cela paraissait assez périlleux. La suite allait me donner raison.
Malgré ses notes, il commença par affirmer que la dette de la France s’élevait à 2,1 milliard d’euros… Cette remarque hallucinante ne troubla pas les conseillers, ni même la journaliste qui ne releva pas dans son article l’absurdité de cette affirmation ! Sans doute s’était-elle déjà assoupie…Je fus donc le seul à intervenir en le coupant pour rectifier cette énormité qu’il venait d’énoncer. Monsieur Le chapelain nous souhaiterions que la dette de la France fut celle que vous venez de citer mais en fait elle est de 2100 milliard d’euros !
Le maire venait de lancer le ton des 2 prochaines heures. Pendant quelques minutes je n’écoutais plus la rengaine de cette homme, laissant mon esprit s’étourdir d’un brin de nostalgie en se remémorant les prestations de Henri Krasucki avec les nouveaux et ancien francs, ainsi que les virgules(vous pouvez visionnez le petit film).
Pendant ces deux heures seuls 2 remarques et un fait vinrent interrompre la lecture du maire. Tout d’abord un conseiller s’étonna que les locaux d’une nouvelle Police Municipale et son lieu avaient été choisis sans qu’il n’en fut préalablement averti. Nous pouvons constater une nouvelle fois par cette intervention que dans ce conseil municipal le pouvoir ne se partage pas et que les décisions ne font jamais débats… Le deuxième étant la surprise d’un conseiller constatant que le coût d’un intervenant extérieur était moindre que le personnel administratif. La troisième interruption fut celle du journaliste envoyant son photographe interrompre le conseil municipal afin que Messieurs Le chapelain et Camilla puissent prendre la pose et se faire une dernière beauté, évitant par la même d’avoir sa mèche rebelle en bataille… De telles méthodes sont honteuses et ni la presse et ni le maire en sortent grandis.

La lecture terminée, le maire demanda un débat sur les chiffres que nous venions de visionner, tout en sachant que de débat il ne pouvait y en avoir car nous n’avions pas à notre disposition les éléments permettant de dialoguer sereinement. D’autre part certains chiffres énoncés sont incomplets ou faux, chiffres pourtant transmis et publiés par la journaliste de Nice Matin. Nous analyserons les justificatifs qui m’auront été fournis pour le prochain conseil municipal, si la municipalité daigne m’en fournir … Cependant, dès aujourd’hui nous pouvons constater que Le chapelain et Camilla même s’ils affirment qu’ils n’ont rien à cacher font tout pour faire obstacle à l’opposition ou à certains membres mécontents de leur majorité.

Le troisième point été un programme d’investissement sur 6 ans concernant l’accessibilité aux handicapés. Il suffira de contrôler son avancement et de s’assurer qu’il ne restera plus que 65000€ à investir pour l’année 2021 et cela afin de ne pas pénaliser la prochaine municipalité.

Le quatrième point est en fait la mise à disposition d’un terrain communal à Mme Rossi épouse du Directeur des Services Techniques et ancienne secrétaire de la municipalité. Le maire encourage le conseil municipal à l’autoriser de signer cette convention afin notamment de préserver l’environnement. Monsieur Le chapelain nous avons des difficultés à voir en vous le défenseur de notre Patrimoine environnemental ! En effet, quand on a fermé les yeux sur la construction d’une habitation de 500 m² sur une zone boisée, classée, naturelle, quand on a fermé les yeux sur l’abattage d’une centaine d’arbres remarquables, quand on a laissé la création d’une décharge sauvage et le déversement de plus de 26000 m3 de déchets dans un vallon avec un cours d’eau référencé en préfecture, on devrait avoir la décence de ne pas vouloir s’ériger en défenseur ultime de l’environnement !
Ceci étant dit, je ne suis pas contre la mise à disposition d’un terrain communal à condition que l’arrangement ne soit pas effectué au coin de la table entre amis… Que le ou les terrains communaux mis à disposition fassent l’objet d’une large publicité permettant à tous les saint paulois de postuler pour leur attribution. Concernant la convention proprement dite, il est impératif que certaines mentions soient précisées notamment le lieu exact, à qui incombent les frais de ce terrain tel que l’installation d’un compteur pour l’eau, le règlement de sa consommation car à saint paul son coût est important. Mes demandes furent reprisent par plusieurs conseillers ce qui entraina de nombreux échanges. Monsieur Le chapelain excédé que mes remarques furent approuvées par d’autres conseillers décida de retirer cette convention de l’ordre du jour et de ne pas la soumettre au vote du conseil municipal. C’est alors, que chose invraisemblable, la DGS s’invita dans une délibération en exigeant que le maire la remette à l’ordre du jour car Mme Rossi avait besoin de ce vote pour son prêt bancaire !
J’ai ce jour assisté à un simulacre de conseil municipal, une mascarade, une comédie fallacieuse !
Et une question se pose, qui est le maire de la commune de saint paul ?
Le dernier point ne posa aucun problème car c’est un simple calcul permettant les dérogations scolaires entre communes.

Samedi 27 février 2016

Réunion publique du quartier N° 5 chemins de Rome, Serres, Cercle

 

Monsieur Le chapelain s’était déplacé en compagnie de 8 conseillers municipaux, du responsable de la police municipale (qui n’avait cette fois pas opté pour la chaise vide) et de la directrice générale des services.
Selon les habitants de la route des serres et du chemin du cercle les mêmes problèmes furent évoqués lors de la dernière réunion en 2013, à savoir : stationnement sur la voirie, haie qui déborde sur la route, et la vitesse excessive. En conséquence, Ils demandent à ce que la police municipale effectue des contrôles. Le responsable de la police municipale dit qu’il faudrait en faire, mais que cela n’est pas possible, car il n’y a pas d’échappatoires pour arrêter les véhicules en infractions. Un échange vigoureux s’est alors installé car les riverains ont indiqué l’existence d’emplacements, tandis qu’un autre précisait qu’il habitait la commune depuis 40 ans et qu’il la connaissait, ce qui n’était pas le cas apparemment du responsable de la police municipale ! D’autres se sont plaints de problèmes sonores excessifs de voisinage, de stationnements de caravanes, de poubelles sur la voirie toute la journée, de passages fréquents de camions hors tonnage … le maire répondit pour la première fois de la réunion en avouant fièrement que c’est lui qui accordait les dérogations, ce qui énerva les riverains se plaignant de la dangerosité et de la dégradation prématurée d’une route déjà dans un mauvais état. De grâce Monsieur Le chapelain, c’est une évidence pour tout le monde, puisque nous n’avons pas les moyens d’entretenir nos routes, il ne faut pas en augmenter les tonnages sur celles-ci mais les baisser ! Le maire totalement dépassé par les évènements ne savait même pas s’il avait budgétisé la rénovation d’une partie du chemin du cercle. Pour clore le débat, il a affirmé que le chemin était en grande partie privatif. Il semblerait pourtant qu’il ne l’était pas juste avant les élections… Sur le chemin de Rome, les problèmes d’eau pluviale et la dangerosité de certains arbres demeurent pour cette municipalité des problèmes insolubles. Autre point insoluble pour ce conseil municipal c’est le curage des vallons, ce qui a eu pour effet d’exaspérer les riverains inondés le 3 octobre…
Une proposition a été faite par un riverain demandant l’installation de ralentisseurs, ou du système à une voie utilisé à cagnes sur mer dans les quartiers de la Gare ou des Vespins … Le maire sembla charmé par cette proposition alors que dès 2014 j’ai proposé ce rétrécissement de voirie à peu de frais au directeur des services techniques… j’attends toujours une réponse !
Cette réunion a démontré que les riverains étaient excédés par cette municipalité ou le laxisme a atteint son paroxysme. Une certaine animosité était même perceptible chez certains résidents et Monsieur Le chapelain qui était devenu tout rouge et acculé par l’avalanche de demandes a répété à de nombreuses reprises « je vous ai compris, je vous ai compris, je vous ai entendu » si bien que le public a répondu « oui, comme De Gaulle » ! Il en fût de même pour le responsable de la police municipale mis à mal lors de ses réponses ou de ses non réponses …
Il est triste de voir que le déplacement d’un tiers du conseil municipal n’aura servi à rien. Ces derniers n’ayant pas l’ombre d’une solution et restant comme d’habitude muets …
Le constat d’une telle réunion est que malheureusement les problèmes demeurent, qu’ils sont identiques à ceux de 2013, et que les 2 années écoulées n’auront pas permis d’en résoudre un seul. Une seule constante de la municipalité demeure : une volonté acharnée d’immobilisme.

Commission SIIC du 26 février 2016

Le SIIC veut dire Syndicat Intercommunal d’intérêt Commun. Il comprend les communes de La Colle sur Loup et Saint Paul de Vence. Il est sous la présidence de Monsieur Le chapelain, Monsieur Mion Maire de La Colle sur Loup étant le vice - président.

L’ordre du jour portait essentiellement sur le débat d’orientation budgétaire, et quelques questions diverses.
L’intervenante « majeure » étant malade, la question du débat d’orientation budgétaire a été supprimée. Monsieur Le chapelain s’est alors lancé dans son exercice favori c’est-à-dire lire les pages du diaporama projeté en nous racontant les mêmes histoires et anecdotes qu’il raconte depuis deux ans comme si c’était la première fois !
Quelques points importants, les crèches accueillent environ 50 enfants de Saint Paul et 120 de La Colle en temps partagés. La participation de Saint Paul est de 30% et La Colle de 70 % dans ce syndicat. Les dépenses resteront maîtrisées pour l’année à venir. Quand le diaporama est arrivé sur la dette du syndicat, l’équipe Colloise a fait une remarque pertinente, à savoir que la Mairie de La Colle avait renégocié toute sa dette à un taux fixe de 2,5% et qu’il avait fait une économie importante.
Monsieur Le chapelain a dit que cela était « une bonne idée, mais qu’il fallait voir par rapport aux pénalités ». Lors de la première commission des finances en 2014, j’ai évoqué la renégociation de la dette, et Monsieur Le chapelain avait alors répondu la même chose. Il y pense depuis deux ans, mais les saint paulois remboursent au prix fort tous les mois…
Enfin, une dernière remarque comptable de la part de l’équipe Colloise sur la réintégration du salaire d’un employé qui a été payé pour l’année N-1 et qui est budgétisé en N !!! Le maire a répondu qu’il a toujours fait ainsi … et bien, il n’est jamais trop tard pour bien faire !!!

Commission travaux du 23 février 2016

Monsieur Camilla, 1er adjoint délégué aux travaux était absent ! Les services techniques étaient représentés par le Directeur, le Directeur adjoint et la secrétaire venus écouter Monsieur Le chapelain lire péniblement un document récapitulatif d’éventuels travaux ….

Le déplacement non justifié d’une telle quantité de personnes a un coût que Monsieur Le chapelain devrait éviter. Mais cet homme est visiblement fâché à jamais avec les économies et la gestion …
Avant d’entamer sa monotone lecture, il nous précisa qu’il ne pourrait rester qu’une heure et demie au maximum car à 11h il devait être chez lui ! Il me paraît anormal de limiter le temps d’une réunion surtout quand celle-ci devrait débattre de travaux pour un montant de 7 420 000 € ! Sans doute, Monsieur Le chapelain devait il préparer son repas ou étendre son petit linge …
Comme d’habitude aucune explication sur le choix des projets ne fut donnée. Aucun devis ne fut étudié ou comparé mais rien d’anormal à cela car en 2 années de commissions de travaux aucun devis ne fut visible …
Quelques petites remarques peuvent cependant être portées à votre sagacité :
• La rénovation du toit de la chapelle Sainte Claire qui était la priorité absolue en 2014 s’est probablement perdue dans le dédale des services administratifs. En fait, il semblerait que la toiture de cette chapelle a été rénovée par la grâce divine…
• Les travaux pour sécuriser le terrain des légionnaires sont pour l’instant abandonnés. Les recours sur ce terrain sont aujourd’hui inexistants mais le programme de logements sociaux n’est plus à l’ordre du jour. Il semblerait que le conseil municipal après avoir abondamment critiqué ma position pendant la campagne municipale se range derrière elle. Il n’est jamais trop tard pour bien faire … S’étonner de tels faits serait oublié que Monsieur Le chapelain est une véritable girouette qui n’en est pas à sa première pirouette…
• L’abandon de la sécurisation de l’approvisionnement de l’eau pour les saint paulois est scandaleux. Cela n’est pas très prudent, et je serai curieux de connaître les mesures prises par Monsieur Le chapelain en matière d’état d’urgence !
• Le mur de soutènement au chemin de la pounchounière est déplacé aux calendes grecques
• Le directeur adjoint « a pété un plomb » sur la demande de plusieurs conseillers municipaux pour la mise à disposition de sachets pour le ramassage des déjections canines comme il y en a de partout …
L’heure fatidique étant arrivée, la réunion se termina sur la page des marchés en cours sans que nous nous attardions sur son montant de 850 000 euros…

Commission électorale du 23 février 2016

Une commission sans grand intérêts qui fût traitée en 15 minutes. Le seul fait à noter étant la remise du dossier complet (comme à chaque fois) qui comportait cette fois - ci 65 pages, alors que les nouveaux éléments auraient largement contenus sur une seule. Nous étions 8 personnes présentes à cette réunion soit 520 pages imprimées qui finiront la plupart à la poubelle…

Le samedi 20 février 2016

Très belle "soirée déguisée" organisée par l'Association des Quartiers de Saint Paul. Bravo pour ce beau moment de partage, merci à tous les participants et ... à l'année prochaine !

Commission finance du 9 février 2016

Vous devez probablement penser que cette commission est la plus importante de l’année, qu’elle va permettre des débats sur l’orientation budgétaire, que les conseillers présents vont tout faire pour réduire certaines dépenses et encourager certains projets. Et bien non !
A Saint Paul, cette commission se résume à la lecture et aux commentaires de graphiques par Monsieur Le chapelain durant deux longues et douloureuses heures…
D’ailleurs, si même un débat s’était organisé, nous n’aurions pas eu les données et les éléments nécessaires pour débattre sérieusement de son orientation et cela malgré une pléthore de personnel (4).
En fait, pour seul débat nous avons eu droit à une intervention carnavalesque de deux conseillers souhaitant farouchement la modification des graphiques pour atténuer certaines augmentations fiscales non imputables à la commune. Messieurs les conseillers, ne vous torturez pas l’esprit car vos administrés savent lire leur feuille d’imposition locale et comprennent si c’est une augmentation communale ou non.
Malheureusement, le seul constat que nous pouvons faire de cette commission c’est que les frais de fonctionnement augmentent encore de 3,15% alors que les communes voisines, le département les baisses de 10 %. La commune est endettée à hauteur de 6 millions d’euros, et que le remboursement de sa dette actuelle se terminera en 2030…

Commission urbanisme du 9 février 2016

Commission urbanisme du 9 février 2016Comme toujours, la commission ne commença pas à l’heure. La ponctualité est une marque de respect qui s’impose à tous même au plus hauts placés dans la société. Si l’exactitude est la politesse des rois, elle n’est assurément pas une vertu des membres de la commission.
Monsieur Le chapelain ne restera que 10 minutes pour un dossier concernant un recours gracieux sur un permis de construire. Le projet présenté est une villa de style architectural très moderne et épuré. Même si je n’adhère pas à ce style, je ne comprends pas comment la commission peut le refuser après en avoir accordés des dizaines sur la commune !
Après ce dossier, Monsieur Camilla prendra la présidence de la commission. Pour un projet de 21 maisons sur une surface de 10000 m², c’est-à-dire des divisions parcellaires de 476 m² gênant visiblement deux conseillers habitant proche du lieu-dit … il décidera «qu’il y en a trop …», et demandera au promoteur de revoir sa demande. Pourtant Monsieur Camilla avait autorisé des divisions parcellaires de 464 m² lors de la décision précédente !
Si nous en doutions encore, nous pouvons voir qu’il n’y a aucune homogénéité de la commission, et malheureusement aucune vision pour notre commune. Seul des convenances personnelles dictent les décisions au cas par cas souvent influencé par le responsable de l’urbanisme…

Repas des ainés le samedi 7 février 2016

Le samedi 7 février 2016

 

Magnifique repas des ainés où la tradition a été perpétuée. Je tiens à remercier tous ceux qui ont contribués à ce moment de partage : Franck, Odile, Michelle, Eliane, Monique, Jean Louis, Lydie, Janine, Clarisse, et toute l’équipe de la cuisine du groupe scolaire. Pour ma part, j’ai pu apprécier la compagnie des prêtres Séraphin Some, Maurice Bos et Jean Marie Payan.

Mardi 2 février 2016

Commission Culture et Patrimoine              du mardi 2 février 2016

La seule utilité de cette commission aura été de connaître le programme des festivités pour les six prochains mois. Les animations de l’année précédente seront reconduites avec en plus quelques spectacles de lecture à l’auditorium.
Il est à noter l’intervention choquante et ridicule d’un adjoint au maire encourageant tranquillement à commettre un délit de favoritisme à l’occasion de la journée des écrivains ! Insistant lourdement il signifia que Mme Rosner « devait être aidée car c’était une supportrice…» A Saint Paul, la loi serait-elle différente que l’on vote pour ou contre ce conseil municipal ? Je vous laisse seul juge…
Enfin, « le clos de tantine (don d’André Verdet à la mairie de saint paul qui jouxte le restaurant La Chapelle) a été attribué aux services techniques du village sans aucune discussion préalable. Seul Monsieur Camilla était informé de cette mesure…Cette décision n’a pas fait l’unanimité car d’une part tout le monde a été mis devant ce fait accompli, et d’autre part la destination initiale de ces locaux était différente.
Il est encore une fois démontré s’il en était besoin que les commissions à Saint Paul de Vence ne servent pas à débattre sur un sujet.

Samedi 30 janvier 2016

Le Samedi 30 janvier a eu lieu le traditionnel « bal des Polonais » à Carros organisé par l’Amicale des Polonais Nice Côte d’Azur. En présence de 200 invités dont Monsieur Charles Scibetta, Maire de Carros et Conseiller Départemental, Monsieur Michel Forkasiewicz, Consul honoraire de Pologne à Nice et Madame Maria Czechowicz, Vice Consul générale de Pologne à Lyon. Le président de l'Amicale des Polonais, Stefan Kowalczyk, fut décoré de la Croix d’Or du Mérite qui distingue ceux qui œuvre pour l’Etat et les citoyens Polonais au-delà de leurs fonctions. Cette distinction est décernée par le Président de la République Polonaise.

Bravo pour cette très belle soirée et toutes mes félicitations à Stefan Kowalczyk.

Mercredi 27 janvier 2016

De nombreux invités avaient été conviés (élus, ancien élus, représentants des institutions concernés, employés, amis, etc…) pour célébrer les 10 ans de la crèche intercommunale.
Un moment agréable ou après avoir écouté les discours de chacun, les invités ont pu se restaurer tout en dégustant le vin de Saint Paul.

Lundi 25 janvier 2016

A la lecture de l’ordre du jour, nous comprenons aisément le manque d’enthousiasme pour ce premier conseil municipal de l’année. Pour une fois les absents; c’est-à-dire 1/3 des conseillers, le journaliste de Nice Matin, et le public (1 seule personne qui n’aura pas assisté jusqu’à la fin malgré sa courte durée) ; ont eu raison.
Les 2 additifs ajoutés par Monsieur Le chapelain n’auront pas retardés la fin d’un conseil municipal dont la tenue n’était probablement pas nécessaire…
J’ai demandé la rectification du compte rendu du précédent conseil municipal, qui omettait de mentionner ma demande concernant les revenus tirés du Domaine Public. J’en ai profité pour signaler que ma précédente demande sur ce sujet adressée à la directrice générale des services, datant de décembre 2014 n’a toujours pas été satisfaite…Force est de constater que la rapidité n’est pas sa qualité    première !
J’ai également demandé de justifier les 963 266 € du projet ALCOTRA et la possibilité d’étudier les devis car ce projet n’a pas fait l’objet d’une étude au sein de la commission culture et patrimoine…
Enfin, la séance ne pourrait se clore sans que Monsieur Le chapelain tel que Philippe IV Le Bel ne lève ou n’augmente « un impôt… ». Les « sujets » touchés sont les commerçants qui devront payer non plus 250€ mais 300€ la carte CEVI pour accéder au village.

Je profite de cette dernière semaine de vœux pour souhaiter à tous les employés municipaux une bonne et heureuse année.

Contrairement à la rumeur des commérages malveillants et sans fondement, je suis de tout cœur avec eux dans leur mission quotidienne et je tiens à les assurer de mon entière sympathie.

Après deux ans au sein du conseil municipal, je peux certifier que les nombreux dysfonctionnements que j’ai pu constater proviennent essentiellement de l’incompétence de certains responsables de services et de l’incapacité qu’ils ont d’utiliser et de planifier correctement les ressources humaines dont la commune dispose.

Samedi 23 janvier 2016

Le samedi 23 janvier a eu lieu la soirée des vœux de la Présidente de l’association des quartiers de Saint Paul, Mme Katia Maire, autour de la traditionnelle galette des rois. Merci à tous les participants pour cet agréable moment de convivialité et d’échange.

 

 

 

 

Samedi 23 janvier 2016

Pour cette réunion du quartier du Malvan et de ses environs le maire était accompagné de la directrice générale des services et de 7 conseillers municipaux.

Cependant la chaise du représentant de la Police Municipale était restée vide. Apparemment, il avait mieux à faire que d’écouter les doléances des riverains …regarder son téléphone portable au grand air …

Tout d’abord le maire nous a recyclé son discours sur ses vœux, car vous ne faisiez certainement pas partis des quelques personnes s’étant déplacées la semaine précédente pour l’écouter.

Ensuite, il fit l’annonce étonnante de la construction de nouveaux locaux pour la police municipale, sujet n’ayant bien évidemment pas fait l’objet de la moindre étude lors de la dernière réunion de la commission des travaux…

 Les sujets abordés par les riverains peuvent se décomposer en 3 catégories :

  1. Le maire sait mais ne fait rien, à savoir :

    Stationnements sur la voie de circulation, feux de jardins interdits, amoncellement d’appareils ménagers sur un terrain non clôturé au début du chemin du Malvan, clôture non réglementaire sur le même chemin, problèmes récurrents d’inondation, poubelles insuffisantes dans certaines impasses, problèmes de revêtement de la voirie, vitesse excessive et stationnement des caravanes sur certains terrains.

  2. Le maire va faire ou à tenter de faire, à savoir:

    Nécessité de plus de passage pour le ramassage des végétaux, plainte de la part de nombreux riverains concernant le terrain de la mairie dont la clôture est interdite et horrible ! Le maire va s’en charger mais il y a 3 ans la réponse avait été identique…, et enfin la puissance de l’internet qui est insuffisante : « le maire attend toujours le plan de la part de SFR ».

  3. Problèmes avec la station d’épuration de Vence : Ils pourraient perdurer même avec la mise en service de la nouvelle station cette année. Manque de coordination de la part de la police municipale en ce qui concerne les voisins vigilants.

Pour terminer cette réunion, le maire précise que concernant l’expansion de la population de la commune, «  il avait le pied sur le frein ». Il eut été plus intelligent de l’avoir avant…Dernier point, le maire pense faire une demande d’utilité publique pour acquérir la bande des rives du Malvan afin de pouvoir les nettoyer.

(Les photos représentent certaines doléances des riverains)

 

Vendredi 22 janvier 2016

Très belle cérémonie des vœux du corps consulaire des alpes maritimes, au théâtre de la photographie de Nice.

Samedi 9 janvier 2016

 

 

Réunion du Conseil d'administration de l'association des Quartiers de Saint Paul pour définir le calendrier des festivités de la nouvelle année. Nous partagerons le calendrier des festivités avec les associations Saint Paul Animation et Azur Club France Pologne. Vous pouvez retrouver ce dernier sur www.associationsaintpaul.fr

Vendredi 8 janvier 2016

 

 

 

Partage de la galette des rois à l'office de tourisme. Un moment agréable avec les rois de la soirée.

Vendredi 1 janvier 2016

Je vous souhaite une bonne et heureuse année 2016, qu'elle soit porteuse de joie et de bonheur, pour vous et vos proches.

Comment nous joindre

Christophe Issagarre

2224 chemin des fumerates

06570 Saint Paul de Vence

Téléphone :

06 23 17 39 90

06 03 51 92 00

secretariat@issagarre.fr